• Viol de bouche pour un selfbondage

    Selfbondage.1.jpg

    Par TSM

    Laurie est totalement givrée, inconsciente des dangers lorsque dans ses passions pour le selfbondage, elle décide de se monter un plan en forêt. L’idée lui est venue en regardant des vidéos sur Fessestivites, sauf que la fille faisait ça dans un jardin, pas dans la nature et avec un caméraman pour la filmer.

    Profitant d’une journée de repos, elle quitte son domicile avec ses menottes et ses accessoires pour aller réaliser un selfbondage en extérieur et vivre de grands frissons. Si elle savait ! ! !

    Après avoir garé sa clio, elle s’enfonce dans la forêt et choisit un lieu pas trop loin du parcours de santé au cas où elle aurait un souci. Son cœur bât la chamade, elle est excitée comme une puce quand elle ouvre son sac contenant les accessoires de ses folies. Cette fois, elle restera vêtue au cas où un jogger la découvrirait. Elle n’a pas pris grand-chose comme matériel, une paire de menottes de chevilles, une paire de menottes pour ses poignets et un rouleau de gros scotch pour se bâillonner. Laurie commence donc par se faire un bâillon puis pose les menottes à ses chevilles.

    Ce qu’elle n’a pas vu, c’est qu’un homme caché derrière un chêne centenaire la regarde, il s’était éloigné pour soulager sa vessie quand il a remarqué cette fille en train de se bâillonner toute seule. Une folle s’est-il dit en la regardant faire.

    Laurie regarde attentivement aux alentours avant de s’allonger dans l’herbe et de croiser les chaînes des menottes de ses pieds à celles qui vont emprisonner ses poignets. Comme à chaque fois qu’elle se fait du bondage toute seule, les clics des menottes se refermant sur ses poignets font monter son adrénaline. Pour s’obliger à ramper, elle jette les clés le plus loin possible en regardant bien où elles tombent avant de s’enfoncer dans ses fantasmes de sadiques venant abuser d’elle.

    L’homme caché derrière l’arbre ne loupe rien des agissements de cette fille, il fait même des photos avec son téléphone portable. En la voyant s’agiter dans ses entraves, l’idée de s’amuser un peu lui aussi lui vient, mais cette idée ne va pas être du goût de Laurie.

    Alors que dans la tête de Laurie, un sadique la prend comme une chienne après lui avoir arraché son pantalon, une paire de baskets entre dans son champ de vision. Son sang se glace dans ses veines, son cœur s’arrête de battre un instant, le film érotique vient de se terminer de la pire des façons. L’homme fait quelques pas et récupère les clés, Laurie pense qu’il va la libérer en pensant qu’elle a été abusée mais elle se rend compte qu’elle est bien loin de la réalité quand il glisse les clés dans sa poche.

    Quand il s’attrape à bras le corps pour la jeter sur son épaule comme un vulgaire sac de pommes de terre, Laurie se met à hurler mais le bâillon qu’elle s’est elle-même posé fait son office et étouffe ses cris. L’homme récupère le sac de Laurie et s’enfonce dans la forêt avec sa victime affolée. Il la dépose doucement sur le sol en la regardant d’un air sadique. A cet instant, Laurie, est convaincue que son heure est venue, qu’il va la violer et l’assassiner pour la faire taire.

    - Alors comme ça poulette, tu aimes t’attacher ? Tu as de drôles de jeu toi, je suis sûr que tu t’imaginais des choses très salaces avec une bande de loubards venus te violer. C’est ça ?

    Laurie fait « non » de la tête en gémissant, ses yeux ruisselant de larmes n’affectent en rien ce jogger bien décidé à s’amuser de son infortune.

    - Ecoute, nous allons faire un deal tous les deux. Tu vas me faire une bonne pipe et je te rendrai tes clés. Si tu t’appliques, je ne diffuserai pas sur le net les photos que j’ai faites de tes folies, regarde comme c’est original ! Lui dit-il en sortant son téléphone portable avant de faire défiler les photos sur l’écran. Je ne te tuerai pas et ne te violerai pas rassure-toi et je ne te ferai aucun mal, par contre en échange des clés, tu es d’accord qu’une bonne pipe s’impose ?

    Pour ne pas mourir et sortir au plus vite de cet enfer, Laurie fait « des oui » désespérés de la tête. A cet instant, Laurie ne sait pas que l’homme est tout sauf un violeur, il a juste essayé d’obtenir une petite « gâterie » de cette fille qui la trouble. Si elle avait répondu par la négative, il lui aurait rendu ses clés et l’aurait même invitée à prendre un verre pour faire plus ample connaissance.

    L’homme aide Laurie à se mettre à genoux avant de se mettre face à elle, lui arrache le bâillon avant d’ouvrir son pantalon pour en extraire son sexe de bonne taille en érection. Avec l’énergie du désespoir, Laurie ferme les yeux au moment où elle le prend dans sa bouche. Si lors de ses selfbondages elle s’est imaginée des choses pires que celle-là, être aux pieds du mur est une autre histoire. Lorsque les mains de l’homme passent derrière la tête de Laurie, elle s’imagine qu’il va forcer sa bouche brutalement mais il n’en est rien, il l’a guide tout en douceur en massant sa magnifique chevelure avec douceur.

    - Est-ce que tu avales ? Lui demande l’homme au bout d’un moment.

    Pensant être réellement forcée, étonnée de la question, Laurie, fait « non » de la tête sans trop y croire. Au moment où il s’apprête à jouir, il se retire, de longs jets de sperme giclent dans l’herbe, il ne lui a même pas jouis sur le visage comme aiment à le faire certains hommes.

    -Tu suces admirablement bien.

    - Merci ! Répond Laurie par réflexe sans même réfléchir à la situation dès plus causasse.

    - Tu as gagné ta libération conditionnelle. Conditionnelle parce que j’aimerai t’inviter à prendre un verre, si tu m’y autorises bien sûr.

    - Rendez-moi mes clés s’il vous plait et laissez-moi partir. Supplie Laurie.

    - Pas de souci, je ne suis ni un criminel, ni un violeur pour preuves, je ne t’ai pas forcée, je ne t’ai même pas touchée. Je t’ai juste proposé un deal que tu as accepté et que tu aurais donc pu refuser. Tu aurais répondu non, je t’aurai quand même rendu tes clés.

    - J’avais peur, je n’ai même pas réfléchi. Répond honteusement Laurie.

    - Par contre, fait-moi plaisir, accepte de prendre un verre avec moi quand tu te seras libérée. Répond l’homme en jetant les clés à deux mètres d’eux.

    Sans tarder, Laurie se déplace à genoux comme elle le peut vers les clés, l’homme ne bouge pas et la regarde faire. Lorsqu’elle se couche sur le côté, il s’approche d’elle pour voir mais elle s’affole en le voyant s’approcher. Il ne fait rien hormis regarder ses petits doigts essayaient de trouver le trou de la serrure. La peur ne l’aide pas à se libérer, ses doigts ne trouvent pas le trou de la serrure des menottes de ses poignets.

    - Tu veux que je t’aide ? Lui demande l’homme.

    - Oui s’il vous plait. Répond Laurie.

    En un rien de temps, elle est libérée de ses entraves, l’homme qu’elle prenait pour un rustre lui tend la main pour l’aider à se relever avant de lui tendre son sac.

    EPILOGUE

    Depuis cette rencontre, Laurie a trouvé son Maître, il a découvert le monde du BDSM avec elle et ne manque pas d’abuser d’elle et de la « violer » dans des situations cocasses, mais cette fois, elle n’a plus peur bien au contraire.

    Ils devront bientôt faire une pause dans leur jeux, parce qu’un enfant de l’amour verra le jour d’ici quelques mois.

    TSM

    Voir des vidéos de selfbondage

    Récits érotiques et photos sur le selfbondage

    Boutique pour vos accessoires de selfbondage

    Forum bondage contraintes et selfbondage

    Pin It

    votre commentaire
  • Self shibari de barbare en selfbondage

    selfbondage_shibari_12.jpg
    Par Ecrivaillon d’après des confidences d’une des filles du site.
    …………………………..

    Self Tortur a posté une vidéo de selfbondage intitulée self shibari sur fessestivites et cette vidéo m’a interpellée parce que je n’arrivais pas à comprendre comment on pouvait se faire un selfbondage efficace seul avec des cordes.

    La première fois je l’ai fait avec des menottes achetées sur ABCplaisir puis deux ceintures pour les jambes et la taille. Avec cette vidéo Self Tortur m’a ouvert une voix que je n’avais pas imaginée et encore moins avec des gants de ménage ! ! ! Les deux cordes de shibari commandées chez ABCplaisir allaient enfin servir avec un petit vibro que je me suis offert avec mes pourboires.

    Le soir même, après avoir enfilé un body coquin je me suis lancée dans l’aventure en commençant par faire des essais. Y parvenant sans trop de peine, j’ai fait comme sur la vidéo, en attachant mes jambes avec une première corde en chanvre. Une fois mes gants de ménage enfilés et le petit vibro dans ma minette toute excitée, j’ai attaché le bout de la corde à la poigné de la porte avant de m’en éloigner pour bien tendre cette corde. Tout comme sur la vidéo, je suis parvenue à passer la corde autour de mes bras tendus dans mon dos puis à serrer le nœud coulant pour rapprocher mes coudes.

    Et là, j’ai commencé à tourner sur moi-même pour emprisonner mes bras tendus dans le dos puis en gesticulant au mépris de tous les risques pour la faire se croiser entre mes seins nus. A force de tourner sur moi-même et de m’enrouler les avant bras j’ai bien failli me fracasser dans la porte ce qui m’a obligée à faire un demi-tour en arrière pour attacher la corde sous mes seins. Ouf pas facile quand on a les bras serrés dans le dos.

    J’avais préparé comme sur la vidéo une petite corde pour me lier les mains avec deux nœuds coulants puis une ganse en son extrémité pour la passer elle aussi dans la poigné de la porte afin de pouvoir serrer les nœuds. Jusque là pas de souci, j’étais bien ficelée, j’allais pouvoir fantasmer un max sur un Maître sadique et pervers abusant de moi. Une fois étendue sur la moquette, j’ai pu savourer le plaisir du bondage et du vibro en me faisant des films érotiques très excitants.

    LES BUGS les gros bugs !

    Le bug que je n’avais pas imaginé, c’est que j’aurai envie de faire pipi et qu’avec les gants de ménage, me libérer les poignets serait impossible. Mes doigts s’acharnaient sur la corde depuis plus d’une heure au moins quand je me suis décidée à me rendre à la cuisine pour aller chercher un couteau pour couper cette satanée corde. Les mains attachées dans le dos et les jambes liées, se mettre debout n’est pas évident du tout. Mes efforts dérangeaient ma vessie prête à exploser. Pour éviter de tâcher la moquette du salon, j’ai donc rampée tant bien que mal pour aller dans le couloir au cas où côté vessie je craquerai.

    Une fois sur le carrelage froid, j’ai commencé à maudire Self Tortur tout comme quand j’ai du me lever en faisant des efforts inimaginable en appuyant ma tête sur une chaise qui a glissée. Et là, ma vessie a rendu l’âme ! Pour appeler les choses par leur nom, je me suis pissée dessus dans ma cuisine à même pas trois mètres de mes toilettes. Après de multiples efforts je suis quand même parvenue à me lever pour ouvrir le tiroir et attraper un couteau.

    Self Tortur je te hais parce que je me suis pissée dessus à cause de toi et j’ai percé mes gants de ménage. Merci quand même de tes vidéos de barbare pour les neurones.

    Mademoiselle ….. .

    Voir la vidéo shibari de barbare en selfbondage

    Voir les photos shibari de barbare en selfbondage

    Acheter du matériel pour vos bondages

    Pin It

    votre commentaire
  • Elucubrations BDSM d’une femme et pourquoi je me suis mise au selfbondage



    Selfbondage_lacapricieuse.jpg
    Voici les élucubrations BDSM d’une femme osant écrire, vivre des choses sans réellement passer à l’acte, si je le dis pour ne pas être ennuyée par les maîtres parfois très collants.

    Depuis toujours, les photos et récits BDSM m’excitent mais je suis restée une vanille dans le monde réel, une femme qui n’ose pas parler des ses fantasmes dans la vraie vie avec ses amants ou copains ou espoirs….bien qu’avec une capricieuse comme moi…… Est-ce la honte ou la peur, la peur de franchir le pas dans le monde réel, je ne sais pas hormis peut-être la pudeur car je suis assez pudique.

    Vers les années 2000 j’ai rencontré un sadique dès plus pervers sur les contes cruels , des groupes yahoo qui n’existent plus aujourd’hui. Il est un des rares à avoir réussi à me faire parler et à me faire faire des choses inavouables. Je ne rencontrerai jamais cet homme parce qu’il est vraiment trop loin de chez moi puis peut-être aussi parce que je n’ose pas. Ce mec est aujourd’hui le webmaster de Fessestivites, méfiez-vous de lui les filles, il est capable de vous rendre folles et de vous faire faire des choses inavouables tout comme me faire faire cette confession que je fais à sa demande. Comme le BDSM m’excitait et que je ne voulais pas devenir soumise dans le monde réel, ce tordu m’a poussée à jouer avec mon corps et à lui raconter mes sensations. Pourquoi l’ai-je fais, je ne le sais pas mais je l’ai fait et grâce à lui j’ai découvert des sensations agréables complètement folles. Il était à mon écoute, jamais vulgaire, juste pervers….avec des questions insidieuses auxquelles je répondais en me dévoilant.

    Donc pourquoi je fais du selfbondage ?

    Parce qu’on ne me voit pas
    Parce que ça m’excite
    Parce que je ne risque rien et qu’aucun mec ne mettra le grappin sur moi
    Parce qu’ensuite la délivrance par le plaisir solitaire est géante
    Parce qu’ensuite je suis apaisée bien qu’un peu honteuse
    Parce que je ne risque pas le HIV lol !
    Peut-être aussi parce que je suis une solitaire dans ces pratiques que je ne veux pas partager et qui sont mon jardin secret.

    Quand je prépare mes accessoires, mes cordes, mes chaînes, mes menottes, mes cadenas puis mon ice-timer je suis très excitée rien que de préparer mes accessoires au point que je ne vais pas toujours jusqu’au bout pour cause de doigts incontrôlables…. Je puise mes scénarios sur le net dans les vidéos, les photos et les récits avant de me faire mes propres scénarios. Une fois lancée, rien ne m’arrête et je fais des folies impensables avec mon corps que j’attache et martyrise au point que parfois je me fais mal mais qu’est-ce que c’est bon. C’est bon d’être à la merci de mes scénarios et de ne pas pouvoir y échapper, cela permet de me faire mes propres films avec des maîtres sadiques, des violeurs, des pervers qui profitent et abusent de mon corps sans jamais le toucher ni même le voir.

    Voilà pourquoi, le selfbondage est pour moi une alternative jouissive au BDSM.

    T’es content pervers sadique webmaster de mes deux ?

    Lacapricieuse

    MESSAGE DU WEBMASTER

    Je suis ravi de tous tes compliments MDR Question : quand tu parles de tes deux, tu parles de tes deux "tétines" ?

    Les vidéos de selfbondage sont ici

    Les articles, récits et photos de selfbondage sont ici

    Le forum pour parler de bondage, contrainte et selfbondage est ici

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Martinet entraves BDSM des bras et avant-bras pour une soumise

    Avec ce dispositif d’ABCplaisir.com ma soumise n’a plus d’échappatoire possible. Ses bras et avant-bras sont bloqués.

    Son prix en décembre 2013 ?  Moins de 32 euros alors pourquoi s'en priver ?


    votre commentaire
  • Bondage le self en couple

    Bondage entravesLe bondage et les jeux de contrainte sont assez fréquents dans le BDSM.

    Etre attaché ou attacher quelqu'un, génère d'agréables sensations pour les adeptes tout comme le fait d'être à la merci de l'autre ou d'avoir une personne soumise bondagée à qui l'on peut « « « « imposer » » » » certaines choses SM ou sexuelles.

    Ci-dessous quelques conseils et idées de jeux + un truc très vicieux....

    Note de l'auteur : ce texte est au féminin mais peut l'être au masculin.

    Avez-vous déjà pensé à laisser votre soumise entravée plus ou moins « « « équipée » » » d'accessoires coquins ou SM en quittant la maison ?

    Si c'est grisant, inquiétant, excitant il faut prévoir des solutions de sortie et des sécurités.

    SOLUTIONS DE SORTIE ET D'AUTO LIBERATION

    Il faut toujours prévoir une solution d'auto libération car s'il arrive un accident à celui qui attache, la vie de l'attachée peut être menacée.

    La plus sure des solutions est simple, discrète et gratuite. Elle consiste à congeler les clés des menottes et ou des cadenas dans un récipient plus ou moins grand. Une fois que le bloc de glace a fondu, les clés sont accessibles et la personne peut se libérer.

    Toujours mettre deux ficelles reliant les clés aux cadenas ou aux menottes afin que la personne entravée puisse récupérer les clés si le bloc de glace glisse ou tombe.

    SECURITE

    Lorsque on laisse une personne seule attachée, il faut absolument :

    1°) Eviter les bâillons. En cas de malaise ou vomissement la personne doit avoir les voix aériennes libres.

    2°) Eviter les entraves pouvant coulisser. Elles peuvent devenir extrêmement douloureuses et se transformer en garrot.

    3°) Rien autour du cou SAUF ce qui ne peut pas se serrer tout seul, exemple un collier de soumise, de chien ou une chaîne cadenassée.

    4°) Un téléphone à portée de main en cas de souci.

    5°) Eviter tout ce qui peut générer un incendie. Exemple, ne pas vider le cendrier dans la poubelle, la cheminée est éteinte, il n'y a pas de bougie d'allumée, .......

    6°) Choisir une position sécurisante et pas trop difficile pour éviter les soucis comme les crampes ou qu'elle s'étrangle ou.... en cas de malaise.

    EXEMPLES DE JEUX

    Entraver sa soumise comme une chienne par le cou avec une chaîne fixée aux pieds du lit, au WC ou autre. Mains menottées dans le dos ou fixées à la chaîne. Tenue et accessoires à votre convenance.

    Entraver sa soumise vêtue dans la baignoire après lui avoir fait boire un litre d'eau. Si la chaîne fixée aux robinets et à ses poignets est relativement courte, elle finira par se mouiller..... Tenue et accessoires à votre convenance.

    Entraver sa soumise à quatre pattes sous la table en ajoutant une sangle qui passe sur la table et sous la soumise pour la forcer à rester à quatre pattes. Avec le ice-timer entre les « « « « pattes avant » » » elle sera tentée de lécher la glace dans sa gamelle pour la faire fondre plus vite.... Si ses fesses dépassent de la table, n'hésitez pas à écrire dessus : « libre service ».

    Autres idées à votre convenance....

    Un petit truc très vicieux ?

    Si vous l'entravez les yeux bandés revenez et jouez le cambrioleur qui a des envies de viol. En ce cas pensez à changer votre parfum, changer ou acheter des cigarettes qui puent même si vous ne fumez pas, histoire de tromper son odora. Vous avez bien une vielle assiette à casser, pensez que le bruit que vous allez générer augmente la pression.... Et bien entendu, surtout ne parlez pas !

    RAPPEL : Fessestivites ne vous incite pas à faire ce qui est ci-dessus indiqué. Comme certaines personnes le font, nous avons pensé utile de donner des conseils de sécurité. Si vous réaliser quelque chose, c'est sous votre entière responsabilité.

    Partager vos aventures sur le forum BDSM ici serait sympa !

    http://www.fessestivites.com/phpBB3/bondage-et-contraintes/

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique