• Sissy encagée par webcam

     

    Sissy_chastete_1.jpg
    Son rêve, son fantasme, son fétichisme c'est d'être obligé de se féminiser et d'être une Sissy soumise au service d'une Maîtresse. Loïc passe beaucoup de temps sur Fessestivites, les histoires érotiques puis vidéos le rendent fou de désir au point qu'il se touche au moins une fois par jour, voir plus le week-end.

    Depuis que sa femme l'a quitté, il s'est ruiné en vêtements féminins avant de s'offrir une cage de chasteté CB6000 sur ABCplaisir. A peine arrivé chez lui, il se féminise pour entrer dans son univers et permettre à celle qui est en lui de vivre, d'exister. L'idée de l'opération avec une hominisation l'a travaillé longtemps mais il n'a jamais osé sauter le pas, la pression familiale en est la principale cause.

    Son fantasme de rencontrer une femme dominatrice qui le comprendrait et le dominerait en ce sens a pris forme il y a deux mois avec Maîtresse Reine sur Fessestivites. Même si elle lui a annoncé que cette domination ne serait que virtuelle, Loïc s'y accroche comme la misère sur le monde car cette femme l'écoute, le comprend et surtout, ne le juge pas, bien au contraire. Lors des discussions qu'ils ont sur le chat, elle a même creusé son besoin d'être féminisé en le faisant parler, décrire, expliquer. Maîtresse Reine et Loïc se prennent d'amitié virtuelle, elle est plus son guide que sa Maîtresse.

    Dans une logique d'échange, Loïc aimerait lui faire de petits cadeaux, lui rendre des services mais elle refuse tout en bloc même si elle apprécie l'intention. En guise de dernière réponse à ce sujet elle lui a dit un jour "si j'arrive à rendre heureuse la femme qui est en toi, ce sera mon plus beaux cadeau. Pour les petits cadeaux que tu as envie de me faire, mets l'argent dans une boite, il me permettra de ne pas être gênée quand je déciderai te de faire acheter quelque chose de cher pour toi".

    La première grosse étape que lui a fait franchir Maîtresse Reine, c'est de se "montrer" en webcam en tenue féminine. Loïc était mort de honte, se sentait ridicule, elle le trouvait "belle" même s'il y avait un réel travail à faire en termes de soins esthétique et maquillage. Elle lui a trouvé un pseudo, S comme Sissy Louisa pour le prénom féminin. Depuis ce soir là, Slouisa a réellement vu le jour et commence à vivre.

    Après avoir traité le maquillage, les postures, la façon de marcher, un soir elle a abordé la masturbation en voulant tout savoir. Elle n'a pas été déçue, il lui a tout avoué même s'il était rouge de honte derrière son écran. Maîtresse Reine lui a expliqué que tout le monde pratique plus ou moins souvent la masturbation, qu'il n'y avait nulle honte à avoir mais que les femmes le font bien moins souvent que les hommes et qu'en voulant vivre comme une femme il se devait de s'investir dans une forme de chasteté puis d'autres contraintes exclusivement féminine comme les menstrues.

    Si Slouisa compris pour la chasteté, elle eut bien du mal à comprendre pour les menstrues mais Maîtresse Reine refusa d'en dire plus ce soir là. Elle lui demanda d'acheter des plombs petits cadenas numérotés en vente sur ABCplaisir puis de lui adresser un message pour lui indiquer quand il les aurait reçu. Elle lui indiqua qu'il allait recevoir un colis avec la lettre R sur le carton, mais qu'il ne devait l'ouvrir sous aucun prétexte sans sa permission.

    Quarante huit heures plus tard il l'en informa par la messagerie de Fessestivites, la réponse ne tarda pas.

    - Demain soir à 21 heures je te veux très belle avec ta cage de chasteté posée mais non verrouillée.

    Pour Slouisa, ces 24 heures furent les plus longues de sa vie surtout que le colis avec la lettre R arriva en même temps que les plombs. Que pouvait-il y avoir dans cette petite boite ?

    Le jour J, ou plutôt le soir aussi attendu que redouté pour cause de timidité, Slouisa passa plus d'une heure à se faire belle. Par précaution, elle avait mis sa cage de chasteté avant de s'occuper d'elle par peur de décevoir sa Maîtresse avec une érection incontrôlable, bien lui en pris car le Popaul fut vite à l'étroit dans sa prison quand elle enfila la dernière robe achetée.

    A 20h55 Slouisa était prête, toute tremblante devant son ordinateur portable. Les cinq minutes lui parurent des heures et quand elle vit apparaître le pseudo de sa Maîtresse son sang ne fit qu'un tour. Quelques secondes plus tard, la petite fenêtre du chat instantané s'ouvrit avec le "ding" sonore qui la fit sursauter.

    - Bonsoir Slouisa.

    - Bonsoir Maîtresse Reine

    - Allume ta cam, je veux voir comment tu es belle ce soir. Lui demanda aussitôt sa Maîtresse.

    Maintenant habituée à cette demande, Slouisa s'exécuta puis pris du recul afin que sa Maîtresse puisse la voir tourner sur elle même et lui permettre d'apprécier du regard la tenue choisie pour la circonstance, une petite robe à carreaux, un mini serre taille noir haut, et un chemisier blanc. Félicitée pour son choix vestimentaire, Slouisa en eut presque les larmes aux yeux.

    - Maintenant je veux que tu me fasses voir les numéros du plombs que nous allons poser sur ta cage de chasteté et que tu vas poser toi-même pour le plaisir de mes yeux.

    Slouisa s'exécuta, ses doigts tremblants peinaient à le poser tant elle était émue.

    - Es-tu réellement disposée à me confier ta sexualité et à ne jamais tricher ? Demanda Maîtresse Reine.

    - Oui Madame, j'en suis même très honorée et vous en remercie. Répondit aussitôt Slouisa.

    - Puisque je te prends aussi en charge pour cela, tu ne devras absolument pas retirer le plomb sans ma permission hormis une obligation de santé ou un cas d'urgence. Si j'apprends que tu triches, je ne te dominerai plus jamais. Suis-je bien claire ?

    - Oui Madame mais vous pouvez avoir l'assurance que je suis quelqu'un de parole et que tricher ne fait pas parti de mon monde.

    - Bien, as-tu reçu mon colis ?

    - Oui Madame !

    - Ouvre-le devant moi !

    Slouisa ouvrit le colis qu'elle déchira comme une brute tant elle brûlait d'impatience de découvrir son contenu. La surprise fut de taille lorsqu'elle retira le papier journal maintenant une boite de Tampax !

    - Et oui ma belle, si tu veux vraiment vivre comme une femme, il te faut aussi prendre les inconvénients qui vont avec ! Confidence pour confidence, j'ai mes règles depuis ce matin, donc cette semaine tu seras aussi chaste que moi avec mon mari et tu porteras un Tampax dans tes fesses 24/24.

    Epilogue

    La vie de Slouisa évolua grandement depuis cette soirée, la cage de chasteté la rendant "folle" de désir et sous tension sexuelle quasi permanente. Elle s'habitua à porter des Tampax une fois par mois au rythme des menstrues de sa Maîtresse puis à vivre 24h sur 24 avec des sous-vêtements féminins. Grâce aux discussions et conseils judicieux de Maîtresse Reine, Loïc devenu Slouisa accepta son ambivalence et sa bisexualité ce qui lui permit de vivre sa première relation sexuelle avec un homme rencontré sur Fessestivites, homme dominant qui, six moi plus tard, devenait son compagnon.

    Ecrivaillon

    Forum chasteté

    Voir des vidéos sur les cages de chasteté

    Faire des rencontres BDSM

    Ou acheter une cage de chasteté

    Les photos de Sissy encagée par webcam sont ici

    La vidéo de Sissy encagée par webcam est ici

    Pin It

    votre commentaire
  • Encagé, féminisé godé par sa femme

     

    Auteur Ecrivaillon

     

    chastete_strapon_03.jpg

    Louis rêvait de rencontrer une Maîtresse pour vivre ses fantasmes de soumission. Comme beaucoup d’hommes, il surfait en cachette de sa femme sur Fessestivites. A défaut de trouver la Maîtresse de ses rêves les plus fous, lire des histoires érotiques ou voir des vidéos pornos titillait ses neurones coquins et, quand l’excitation devenait trop forte, la veuve poignet lui permettait d’assouvir ses envies. Trouvant ainsi son équilibre sexuel, il délaissa son épouse jugée « trop vanille » pour comprendre.

    La problématique quand on n’a qu’un ordinateur à la maison, c’est la discrétion surtout quand on a des choses à cacher. Une nuit, Laurie se leva pour un besoin pressant et découvrit le pot aux roses ! Son mari les yeux fermés se branlait de bon cœur. Lorsqu’elle s’approcha discrètement, la vidéo motivant cet enthousiasme sexuel tournait encore sur l’écran avec une dominatrice qui était en train de jouer avec son soumis sous cage de chasteté.

    - C’est quoi ce truc qu’il a sur le sexe ? Demanda Laurie amusée de le surprendre dans un moment aussi coquin.

    Louis fit un bond sur le fauteuil dans lequel il aurait bien aimé se fondre. Le flux sanguin de l’appendice masculin fit volte face pour prendre la direction du visage de son propriétaire. En clair, il débanda et rougit comme un gamin piégé en train de faire une bêtise. Une discussion tendue eu lieu, madame n’appréciant pas trop la chose surtout que leur dernier câlin datait d’au moins deux mois. Pressé de s’expliquer mais aussi de répondre à la curiosité de son épouse, il dut lui présenter en image ce qu’est une cage de chasteté. C’est ainsi que Laurie découvrit les fantasmes de soumission de son mari.

    - Si ce truc t’excite à ce point achète-en une, comme ça, nous serons deux à nous amuser ! Lui dit Laurie avant d’ajouter qu’il devrait sortir les poubelles une fois son affaire terminée.

    L’ambiance n’étant plus, Louis décida de sortir les poubelles sur le champ pour fuir la conversation. A son retour, son épouse surfait gaiement sur Fessestivites et tout particulièrement sur son profil. Comme le lecteur peut s’en douter, à son retour ils ne prirent pas la direction de la couche conjugale !

    ………………

    Contrairement aux idées reçues, les femmes peuvent être aussi très coquines, c’est ce que découvrit Louis en voyant son épouse surfer une bonne partie du week-end sur ce site maudit que peut être Fessestivites dans cette situation ! Elle explora grandement le forum chasteté autant pour comprendre que par curiosité. La cage de chasteté fut commandée le soir même sur ABCplaisir.

    Un mois plus tard

    Louis devenait fou, fou d’amour, fou de désir, fou furieux aussi parfois quand elle s’amusait avec les clés accrochées à son cou le samedi soir en lui indiquant qu’elle était fatiguée. L’appel du sexe pousse parfois l’homme encagé à des réactions originales dans sa recherche de plaisir détourné. Ne pouvant prendre du plaisir par devant, il commença à jouer avec son derrière, traduire par se mettre des trucs entre les fesses en empruntant des sous-vêtements à sa femme. Etant méticuleuse dans ses rangements, Laurie se rendit compte que certaines choses n’étaient pas comme elle les avait rangées. Maligne, elle fit quelques repères y compris dans le tiroir où elle rangeait un vieux sextoy avec d’autres bricoles très féminines. Son instinct ne l’avait pas trompé, son mari se servait de son sextoy en cachette et de ses sous-vêtements !!!

    Sur les forums de Fessestivites elle trouva une partie de la réponse à ses interrogations en lisant cet article. Cage de chasteté pourquoi des sous-vêtements féminins ?
    http://forums.fessestivites.com/bondage-et-contraintes/cage-de-chastete-pourquoi-des-sous-vetements-feminins-t1990.html

     

    Comme sur cette page il y a un lien vers les vidéos portant sur les cages de chasteté, elle cliqua par curiosité. Deux heures plus tard, ses doigts coquins s’insinuaient sous sa jupe pour masser délicatement le bouton des plaisirs à travers le fin rempart de dentelles. Elle venait de se découvrir une attirance pour le gode ceinture. Bien décidé à essayer, elle en commanda un aussitôt sur ABCplaisir sans en toucher un mot à son mari.

    Le samedi suivant, alors qu’ils allaient se coucher, elle l’interpella pour lui mettre une robe.

    - Mais que fais-tu chéri ? Demandé Louis très étonné.

    - Je sais que tu me chipes mes culottes alors tant qu’à faire, je vais t’aider à te féminiser puisque cela t’amuse. Et puis tant qu’à faire, on va aussi jouer avec le sextoy que tu utilises en cachette. Comme il est gros pour un cure-dent j’imagine sans trop de peine l’usage que tu en fais. Laisse-toi faire, j’ai envie de m’amuser.

    Laurie lui enfila une robe noire et lui retira son short avant de le pousser sur le lit pour aller chercher le sextoy et du lubrifiant. Louis était à la fois très gêné mais aussi très heureux de découvrir que sa femme pouvait devenir Maîtresse.

     

    chastete_strapon_05.jpg

    - A quatre pattes fesses en l’air petite femelle, j’ai envie de toi, lui ordonna Laurie très amusée par cette situation causasse.

    Le pauvre Louis grogna, quémanda le retrait de la cage de chasteté, chose qui lui fut refusée d’un « non » catégorique. Sa petite rondelle étoilée n’en menait pas large quand elle entreprit de la visiter. Elle finit par céder sous la poussée généreuse, elle profita de cette ouverture pour enfoncer le sextoy profondément qui glissa tel un missile qui fend l’air.

    - Et bien, tu es très ouvert toi ! S’étonna Laurie. Tu dois jouer souvent en cachette petit coquin. Ce n’est pas bien de cacher des choses à sa Maîtresse, tu seras puni pour ça.

    Sentant qu’il se décontractait de plus en plus, submergée par une envie phallique, elle saisit son gode ceinture caché dans son tiroir à chaussure et l’enfila sous les yeux ébahis de son mari. Bien décidée à pousser le vice jusqu’au bout, elle lui enfila la perruque chipée à une copine pour que la féminisation soit totale. Chaque fois que Louis voulait dire quelque chose elle le coupait dans ses élans en lui rappelant qu’il n’avait pas à faire des choses dans son dos.

    Si les voies du seigneur sont impénétrables, la voix de sa Maîtresse lui permit de sentir certaines choses et sa voie anale de comprendre qu’elle s’éclatait en le sodomisant. Au début, elle manquait d’agilité pour la chose, mais cela ne dura point. Louis se fit « ramoner » par une furie décidée à en découdre avec son petit cul, si bien qu’il finit par éjaculer dans sa cage pour cause de prostate bousculée.

     

    chastete_strapon_10.jpg
    Il écopa d’une semaine de cage de chasteté supplémentaire pour avoir fauté puis dut à son tour donner du plaisir à sa femme avec sa langue et le sextoy nettoyé. La semaine qui suivit, Louis fut obligé de porter des sous-vêtements féminins pour aller travailler en guise de punition pour avoir chipé les vêtements de sa Maîtresse.

    Ecrivaillon

    Cliquez ici pour acheter une cage de chasteté

    http://www.abcplaisir.com/fr_FR/Cage-de-chastete

    Cliquez ici pour faire des rencontres BDSM

    http://www.fessestivites.com/fr_FR/Rencontres

    LA VIDEO EST ICI RUBRIQUE CHASTETE

    Pin It

    votre commentaire
  • Nouveauté dans les cages de chasteté


    Parmi toutes les cages de chasteté en vente sur ABCplaisir, deux nouveaux modèles viennent d’arriver.

    La cage de chasteté qui devient une prison mais qui permet aussi de laver son gland sans retirer ni l’anneau ni la cage de chasteté ! !

     

    Cage_de_chastete_prison_d.jpg

     

    Cage_de_chastete_cage_C.jpg

     

    Cage_de_chastete_prison_A.jpgCage_de_chastete_prison_b.jpg

    Cage de chasteté Stainless steel pour les gros sexes.

     

    Avec ce modèle de cage de chasteté, l'hygiène n'est pas un problème même si jouer (masturber) avec son sexe est impossible.......

    Le diamètre de l'anneau de 50 mm ce qui permet de couper court aux réfutations et plaintes que les soumis cherchant à éviter la cage de chasteté font aux Maîtresses.

     

    Cage_de_chastete_Stainless_steel.jpg

     

    CB6000s nouveauté

     

    La CB6000 en vente sur ABCplaisir n’a plus besoin d’être décrite, la nouveauté porte maintenant sur une nouvelle couleur : le noir. (Pour les soumis encagés qui broient du noir)

     

    CB_6000s_Noire.jpg

     

    Pour voir la vidéo d'un autre modèle de cage de chasteté posée par quatres Maîtresses cliquez ici

    http://www.fessestivites.com/f/videos/209684-4-Maitresses-de-Fessestivvites-pour-une-cage-de-chastete

    Pour faire des rencontres BDSM cliquez ICI

    Pour acheter une cage de chasteté cliquez ICI

    Forum BDSM chasteté

    Pin It

    votre commentaire
  • Piégé par sa femme en étant encagé travesti en selfbondage

     

    piege_encage_travesti_08.jpg


    Auteur Ecrivaillon

    Henri a des fantasmes, qui n’en a pas me direz-vous ? Ses fantasmes portent sur la soumission et la féminisation, qu’on l’oblige à s’habiller en femme, qu’on lui fasse quelques misères érotiques et surtout qu’on l’oblige à porter une cage de chasteté. Il a bien essayé d’en parler avec sa femme, mais cela n’est pas passé. Elle a accepté de garder la clé de sa cage de chasteté en le traitant de « malade » mais hormis garder la clé, la domination ne l’attire pas.

    Il est bien connu qu’un homme sous cage de chasteté a des besoins et envies de sexe bien plus fort, sa cage de chasteté titillant ses neurones plusieurs fois par jour. Le gros problème est que Mireille est maintenant ravie qu’il porte une cage, le dit « devoir conjugal » avec Henri ne lui apporte plus grand-chose.

    Mireille a trouvé un équilibre qui lui convient pleinement dans les plaisirs saphiques avec son amie Chloé, les après-midi coquines entre filles la conduisant au paradis à chaque fois. « Avoir un mari qui gagne bien sa vie c’est pratique, et qui plus est, sous cage de chasteté ce qui me permet d’avoir la paix » dit-elle régulièrement à son amie.

    Sauf que pour Henri, l’équilibre n’est pas bon du tout. La frustration le rend tellement dingue qu’il en arrive à vivre ses fantasmes tout seul lorsque sa femme est absente. Sur Fessestivites il a découvert le selfbondage, des scénarios à réaliser et, sur la boutique ABCplaisir, il a pu acheter des vêtements féminins et menottes en toute discrétions.

    Le samedi 10 mai restera à jamais gravé dans sa mémoire, tant il a touché le fond de la honte et des humiliations. Mireille étant partie faire du shoping de l’autre côté de Paris dans un nouveau centre commercial, il crut être tranquille pour une bonne partie de l’après-midi. Il sortit donc du garage sa boite à « outil » où il range secrètement ses sous-vêtements féminins et accessoires BDSM.

    Pour ce selfbondage féminisé, il prit des bas, un porte jarretelle et sa culotte assortie puis des menottes. La sensation éprouvée en se féminisant fut telle qu’il eut une solide érection contrariée à cause de la cage de chasteté. Dans son trip, il avait prévu de mettre un gode ventouse sur le frigo de la cuisine, de se bâillonner avec un gros scotch puis de mettre des menottes mains dans le dos pour évoluer dans la maison ainsi vêtu un moment, avant d’aller s’empaler tout seul en rêvant que ce soit sa femme qui le fasse avec un gode ceinture.

    SAUF QUE ……………………

    Sauf que Mireille et Chloé repassèrent par la maison pour prendre la carte bleue oubliée !

    Si la fourmi fut prise au dépourvue lorsque la bise fut venue, là ce fut Henri qui fut pris au dépourvu lorsqu’elles le découvrirent menotté et travesti dans la canapé en train de visionner une vidéo de domination féminine sur Fessestivites. Les filles commencèrent par s’étonner, Mireille à se mettre en colère et Henri à rêver qu’il put se dissimuler sous le tapis. Chloé animée par une grande perversité et n’aimant pas les hommes, eut l’idée de proposer à son amie de s’amuser un peu avec lui en reproduisant ce qu’il se passait dans la vidéo défilant à l’écran.

    Attrapé par l’oreille comme un gamin, il fut conduit à la chambre où, sur le lit conjugal, il fut totalement immergé dans la honte de par les humiliations qu’elles lui firent subir. Ayant une passion pour la photo, Chloé proposa d’immortaliser cette scène rare et de jouer avec son mari. Etant menotté et sous l’emprise de deux femmes délurées et très motivées, il dut prendre des poses et subir tous les outrages y compris une petite fessée et un facesitting grandement photographié par une lesbienne trop heureuse d’humilier un homme. La chose faite, elles le laissèrent sur le lit dans le désarrois le plus total pour aller faire leur shopping.

    Le pauvre Henri quant à lui, se libéra en se rendant au garage pour attraper les clés des menottes avant de couper le cadenas de sa cage de chasteté. Jugeant cet accessoire érotique trop dangereux pour sa libido, il brisa ensuite sa CB6000 d’un coup de marteau et mit toutes ses affaires BDSM et ses sous-vêtements féminins à la poubelle. Comme vous vous en doutez, au retour de son épouse la soirée fut « mouvementé ».

    On ne vit qu’une fois se dit-il deux mois plus tard !

    L’appel de la soumission étant ce qu’il est, Henri acheta à nouveau une cage de chasteté en métal sur ABCplaisir et d’autres accessoires avant de revenir sur Fessestivites pour rechercher une Maîtresse compatissante pouvant l’aider à vivre ses pulsions de soumission. Lorsqu’il rencontra Maîtresse Sarah, ce fut pour lui le grand bonheur même si la première fois fut pour lui extrêmement horrible.


    La suite est ICI

    Les photos de cette aventure d’un homme sous cage de chasteté sont ici (Accès gratuit) 

    La vidéo de soumis Henri est ICI

    Pour achetez une cage de chasteté cliquer ICI

    Pour faire des rencontres BDSM cliquez ICI

    Pour voir des vidéos de domination féminine ou de chasteté cliquez ICI

    Pin It

    votre commentaire
  • L’amie de ma femme et ma cage de chasteté


    L_amie_de_ma_femme_et_ma_cage_de_chastete.jpg

    La honte que j’ai eue quand elle m’a avoué qu’elle en avait parlé à sa meilleure amie. Elle a longuement insisté sur le fait qu’entre filles elles se racontent des tonnes de choses mais je n’étais pas fier. Lorsqu’elle est venue à la maison et m’a demandé si j’étais « sage » j’ai immédiatement compris l’allusion mais je n’ai pas relevé pour ne pas me foutre dans la merde un peu plus que je ne le suis déjà.

    Je me doutais bien qu’un jour, Mélanie voudrait voir ma cage de chasteté et que Laurie m’imposerait cette humiliation. Cela n’a pas tardé, c’est arrivé la semaine suivante, quand un samedi je revenais des courses. Laurie m’a carrément imposé de baisser mon pantalon et mon slip pour lui faire voir ma cage de chasteté. Elles étaient vautrées dans le canapé et commentaient gaîment la chose sans tenir compte de ma gêne.

    Quand Mélanie m’a demandé si cela ne me faisait pas mal, j’ai répondu non sans parler des érections nocturnes pour ne pas renter dans les détails mais quand elle a demandé à Laurie si elle pouvait « la toucher » j’ai cru mourir de honte. Elle l’a soulevée et tournée dans tous les sens comme si cette cage de chasteté ne contenait pas mon sexe mais un simple bout de viande au rayon boucherie du supermarché ! ! ! !

    Par chance, Laurie n’a pas insisté et m’a prié d’aller ranger les courses en me donnant la permission de me rhabiller. Ce soir là, j’ai fait le repas et le service de table pendant qu’elles discutaient à bâton rompu, Mélanie ayant des soucis de cœur. Elle n’est pas partie sans un commentaire graveleux mais j’ai fais comme si je ne l’entendais pas.

    ET LA ! ! !

    Et là, Laurie m’a indiqué que son entreprise l’envoyait en formation pendant une semaine à Paris en m’indiquant que c’est son amie qui garderait les clés et s’occuperait de surveiller ma toilette !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    LE MERCREDI SUIVANT

    Comme demandé par ma Maîtresse, je me suis rendu chez Mélanie à 19 heures avec le queue encagée entre les jambes. La chose n’a pas traîné, elle m’a ordonnée d’aller dans sa salle de bain et de me foutre à poil. Debout et nu dans son bac à douche j’étais blême de chez blême. Comme si cela était une chose normale, elle a saisit le cadenas de ma cage de chasteté puis l’a ouvert en me demandant de prendre ma douche sans tirer le rideau. La douche prise, elle me tendit le tube de la cage de chasteté en m’ordonnant de la remettre afin qu’elle y pose le cadenas.

    Prendre une douche sans tirer le rideau de couche a pour conséquence de projeter de l’eau dans la salle de bain. Cette garce m’a imposé de nettoyer les dégâts avant même que je ne m’habille. Elle s’amusait comme une folle en m’indiquant les endroits mal faits histoire de faire durer SON plaisir. A la suite de quoi, elle ma mis un tablier de cuisinière et ordonné de l’aider à mettre la table. Lorsque j’ai commencé à l’envoyer sur les roses, elle a pris son téléphone portable pour indiquer à ma Maîtresse que je me rebellais. Salope !

    Mélanie m’a passé le téléphone pour que je puisse prendre les « ordres » de ma Maîtresse qui furent forts simples : « fait ce qu’elle te demande en sachant qu’elle a le droit de te punir ». La haine ! ! !

    J’ai du servir Mélanie comme une duchesse nu sous un tablier de cuisinière en essuyant quelques propos graveleux sur mon fessier « attrayant » et mon service déplorable. A la fin du repas, la vaisselle faite…… Mélanie m’a appelé au salon où je l’ai trouvée vautrée dans son clic-clac en train de chatter sur Fessestivites avec ma Maîtresse. J’ai enfin pu me rhabiller et fuir cette maison qui ne me disait rien de bon, Mélanie s’amusant comme une folle.

    STOP passons aux question vous concernant :

    Cette histoire est 100 % fictive mais il m’est venu à l’idée de vous demander si des amis ou des personnes proches de vous sont informés que monsieur est sous cage de chasteté ?

    Si oui, comment ont-ils eu et pris l’information ?

    Répondez vite sur le forum chasteté ICI sans quoi, c’est un mois de cage non stop.

    http://forums.fessestivites.com/bondage-et-contraintes/l-amie-de-ma-femme-et-ma-cage-de-chastete-t2143.html


    Pour acheter une cage de chasteté cliquez ICI

    Pour voir des vidéos sur la cage de chasteté cliquez ICI

    Pour faire des rencontres BDSM cliquez ICI

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique