• Chasteté mon rêve s'est enfin réalisé

    Chasteté mon rêve s'est enfin réalisé

    Cage de chastetéUne modératrice de Fessestivites m'a gentiment expliqué que mon annonce n'était pas claire puis que ma façon d'aborder les femmes dominatrices n'était pas la bonne. Comme cela faisait des années que je surfais en vain pour n'arriver à rien sauf sur des professionnelles, j'ai décidé de suivre ses conseils sur son site. Il est même allé jusqu'à m'aider à faire mon annonce. Après tout, je n'avais rien à perdre à suivre ses conseils.

    Il m'avait également prévenu que ce serait long car trouver une Maîtresse célibataire qui en plus serait en recherche d'un homme pour vivre une vie de couple représente beaucoup de choses à faire coïncider en termes de paramètres.

    En février 2012, l'idée d'adresser un email de bonne Sait Valentin à toutes les Maîtresses m'est venue, je n'ai eu que trois réponses dont une qui allait me permettre de réaliser mon rêve de vie. Après x et x échanges par email puis sur le forum BDSM sur lequel je me suis exprimé en faisant attention à mes propos, la belle a accepté de me parler en privé sur le chat et même de se montrer en webcam quand nous étions en privé.

    Comme me l'avait indiqué le webmaster, au lieu de lui parler de mes désirs, je me suis intéressé à elle dans tous nos échanges et c'est elle qui un jour m'a demandé de lui parler de mes envies et fantasmes. Je lui ai alors expliqué que je désirai. Ma réponse fut claire.

    Je désirais vivre une vie de couple normale mais avec une femme dominante que je prendrai plaisir à rendre heureuse mais qui accepterait de prendre en charge ma sexualité voir même de gérer ma cage de chasteté. Je lui ai indiqué que je n'étais pas une larve dans la vie. J'ai ensuite ajouté que si j'acceptais avec grand plaisir de me soumettre sexuellement à ma femme, si une affinité naissait entre nous je ne serai jamais un compagnon carpette.

    Ma réponse lui a plu, (ouf) et elle m'a demandé sur le chat de lui donner mon numéro de téléphone en privé, chose que j'ai faite immédiatement. Son appel n'a pas tardé, nous sommes restés trois heures au téléphone........ Rendez-vous fut pris chez elle pour le vendredi suivant mais sans que je connaisse son adresse. Je devais l'attendre assis à la terrasse d'une brasserie de sa ville à 18h avec un sac de vêtements pour le week-end et ma cage de chasteté sur moi ainsi que toutes les clés du cadenas.

    J'ai pris le risque de faire 200 kilomètres pour rien et d'aller à ce rendez-vous et j'ai bien fait car depuis nous ne nous sommes plus quittés hormis le temps de l'organisation pratique de mon déménagement dans une ville plus proche de chez elle. En fait, je faisais 80 kilomètres aller retour pour aller travailler, en déménageant je n'en faisais plus que 60.

    Le premier week-end j'ai dû me soumettre à ses caprices qui en fait étaient très softs, par contre, nous sommes allés acheter un cadenas à combinaison pour ma cage de chasteté. Elle me l'a posé elle-même le dimanche soir avant que je ne reprenne la route pour rentrer chez moi le cœur chamboulé. Toute la semaine nous avons échangé de messages par email et en chat privé, elle me racontait ses journées, je lui racontais les miennes, elle jouait un peu les inquisitrice en me demandant de lui montrer ma cage de chasteté que je porte avec fierté depuis 2012 pour ma Maîtresse d'Amour. En janvier 2013 j'ai déménagé pour venir m'installer chez elle.

    NOTRE VIE BDSM

    Je ne vous parlerai pas ici de notre vie vanille ni des travaux que j'ai fait dans la maison, vous n'en avez rien à faire, mais plutôt de nous dans notre vie BDSM.

    Vous l'avez compris, je suis sous cage de chasteté 24h sur 24h ce qui n'est pas incompatible à de la tendresse et à de l'amour. N'étant pas maso, ma Maîtresse est très modérée dans ses pratiques SM avec moi, bien que d'après elle je progresse. Ma Maîtresse aime que je la masse, que je la caresse et que je lèche son intimité pour la conduire au plaisir. Son plaisir étant mon plaisir, je peux affirmer que je m'investis totalement dans cette tâche avec conviction et passion car j'adore cela. J'aime la sentir vibrer sous ma langue quand mes doigts fureteurs fouillent la vallée de tantale faisant tourner la tête aux hommes.

    Pour assouvir mes besoins, nous avons essayé le milking mais sans succès, j'ai donc le droit quand elle le décide de me masturber devant elle et d'éjaculer sur ses très jolis pieds. Là où c'est moins amusant c'est que je dois les lécher ensuite pour « déguster » ma semence..... Une fois par mois en moyenne voir un peu moins, nous faisons l'amour de façon conventionnelle, mais ma sadique de Maîtresse adorée n'étant pas très portée sur la pénétration fait tout ce qu'elle peut pour que je termine très vite. Elle appelle cela la pollution mais l'accepte malgré tout car elle sait que je l'aime et que je n'ai pas pour simple objectif de me vider les couilles. Après chaque rapport sexuel, nous pratiquons le facesitting pendant lequel je dois la lécher pour qu'elle soit propre avant de la faire jouir avec ma langue qu'elle adore.

    Ne pensez pas que nous ne faisons que ça, nos étreintes et caresses intimes sont très fusionnelles, tout comme nos baisers fougueux. Elle a trouvé son équilibre affectif, câlin et sexuel ainsi, cet équilibre vient à ravir compléter notre vie de couple. De mon côté, je suis ravi même si je n'aime pas mon sperme mais pour ma belle que ne ferais-je point ? Me révolter ? J'ai essayé une fois, je suis resté 30 jours sous cage sans aucune pause hormis la toilette et cela m'a rendu fou.

    Merci de m'avoir lu

    Ecrivaillon


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :