• Chasteté puis couche, ma salope de femme

    Chasteté puis couche, ma salope de femme

    Auteur : Ecrivaillon membre du réseau Fessestivites

    Avec mon amie rencontrée sur Fessestivites que je remercie au passage, nous avons exploré les voies interdites du libertinage qui ne nous a pas réellement comblés puis du BDSM. N’étant pas farouche, Lina a accepté de jouer des deux côtés du manche du martinet et s’est offerte à moi plus d’une fois pour des fessées cuisantes et des viols torrides. Pour les viols, je lui attachais les mains à la tête du lit avec une chaînette lorsque nous allions nous coucher et prenais beaucoup de plaisir à lui dire quand je lui faisais l’amour « là tu vas avoir du mal à me dire que tu as mal à la tête…. ».

    Si elle adorait les viols du soir, elle aimait nettement moins ceux du matin quand le sexe de l’homme affiche sa plénitude et nous montre les étoiles…. Mon plus gros délire était de la réveiller en la tirant par les pieds et puis de la prendre comme ça à la hussarde sans crier gare. Elle m’a traité de salop plus d’une fois mais comme notre jeu était le « viol » elle ne pouvait y échapper.

    Si j’aimais beaucoup la dominer puis la prendre quand j’en avais envie ou me faire tailler des pipes à toute heure, lorsque nous avons décidé de switcher, ma salope d’amour s’est vengée !

    Vous connaissez les femmes, quand elles veulent être sadiques et cruelles avec un homme, elles sont très perverses, surtout quand elles se font des amies sur le chat. On peut dire qu’elle a eu de très mauvaises relations sur Fessestivites, surtout avec Vivi une charmante garce bourrée de mauvaises idées ABDL !

    cage de chastetéSous prétexte de l’avoir délaissée pour regarder le match France-Angleterre, elle m’a imposé le port d’une cage de chasteté pendant une semaine. Le soir, ma salope d’Amour se faisait bouffer la chatte des heures quand ce n’était pas l’après-midi vautrée dans son canapé. Autant dire que plus d’une fois je bandais comme un taureau sauf qu’à chaque fois, j’avais l’impression de m’arracher les couilles et que ma bite voulait exploser la cage de chasteté. Le seul problème qui m’arrangeait bien fut une réelle et sérieuse irritation de ma peau à la racine de mon sexe. Devant l’inflammation réelle, Lina n’eut pas d’autre choix que de me retirer la cage de chasteté en m’indiquant que la punition était reportée. Et là, un soir sur le chat cette garce de Vivi, lui donna des astuces à la con que j’ai détestées. (Ses astuces et ses couches grrr) Mon amie commanda sur ABCplaisir.com un body sculptant puis des couches et acheta un bon mètre de chaîne et un cadenas.

    La semaine suivante, elle me fit porter la cage de chasteté pendant trois jours non stop mais comme elle avait ses règles, elle ne put se faire bouffer la chatte, ce qui fit que je suis resté chaste au sens propre du terme hormis quelques massages avec des huiles quelle affectionne. Au bout des trois jours, comme je transpire beaucoup, ma peau toute irritée l’obligea à me retirer la cage de chasteté et là, ma surprise fut de taille !!!!!!!!!!!!!!! Etendu sur le dos jambes écartées et mains attachées à la chaîne qui me servait pour ses viols, je la regardais avec un plaisir non dissimulé me talquer l’entre-jambe en affichant un sourire banane. Et là, surprise de chez surprise, de dessous l’oreiller Lina attrapa une couche et un body féminin qu’elle agita sous mon nez avec son air sadique que je n’aime pas. Devant ma résistance pour la couche, elle attrapa mes couilles et se mit à les serrer comme des citrons ! Cet endroit de l’anatomie masculine est notre faiblesse, je ne pus qu’abdiquer et soulever mes fesses pour qu’elle puisse y glisser sa putain de couche. Lina m’enfila le body sculptant par le bas puis mon pantalon dont elle remplaça la ceinture par la chaînette qu’elle ferma avec un cadenas.

    Body ABDL homme et femmecontrainte ABDL
    Elle m’expliqua ensuite que le body sculptant cachait totalement la couche et que sous mes vêtements au pire les gens pourraient penser que je portais un débardeur. Devant mes réfutations pour sortir avec ça, Lina mit une chaîne à mes chevilles et l’attacha aux pieds du lit puis, en grande salope, se mit à me faire des chatouilles en chevauchant mon pantalon à la hauteur du sexe. J’ai donc fini par abdiquer pour une fois les mains libérées accepter de finir de mettre le haut du body puis une chemise. Elle me promit de me le retirer si cela se voyait puis me libéra complètement. Debout devant le miroir de l’armoire, j’avais des doutes, elle fit des photos pour me convaincre et là, je fus obligé de constater que l’on ne voyait rien. C’est donc avec une couche et vêtu d’un body féminin caché sous mes vêtements que je suis allé faire les courses avec ma garce d’amour qui en a profité pour faire les boutiques.

    La nature ayant ses limites, mon premier pipi couche a eu lieu en pleine galerie marchande devant la vitrine d’une boutique. J’étais blême, j’avais l’impression que tout le monde me regardait. Mon second pipi couche eut lieu en fin d’après-midi au rayon viande du supermarché du coin, sous les yeux amusés de Lina qui comprit la chose à mon regard et au fait que j’étais immobile avec un regard stoïque devant les saucisses. La soir au coucher, une fois que mes mains furent attachées à la tête du lit, elle me changea comme un bébé, me lava puis me mit deux tonnes de crème contre les irritations puis me remit une couche. Si faire pipi dans la couche debout dans les boutiques fut dur, le faire au lit fut bien plus difficile mais le pire allait arriver.

    Au réveil, en ce dimanche de l’an de grâce 2013, je dus lui bouffer la chatte et la faire jouir sous peine de devoir faire mon « gros caca » dans ma couche, chose impensable pour moi. Une fois la belle comblée, si je puis dire, elle me libéra de la couche mais pas les poignets. C’est donc les mains liées que j’ai été conduit aux toilettes pour faire ma grosse commission porte ouverte sous ses commentaires ironiques. Une fois douché par Lina, (ça finalement c’est sympa) j’ai retrouvé ma cage de chasteté avec un certain soulagement. Toutes les nuits j’ai du porter une couche et dormir attaché puis passer une seconde journée en couche et body sauf que c’était au travail….

    Je ne remercie pas Vivi pour ses idées loufoques ni ABCplaisir.com qui vend de belles choses mais cruelles pour la fierté d’un homme.

    Compte-rendu rédigé pour Fessestivites.com à la demande de ma Maîtresse.

    Ecrivaillon

    REAGISSEZ à ce texte et venez partager vos expériences coquines sur le forum

    http://www.fessestivites.com/phpBB3/vos-recits-poemes-temoignages-et-dedicaces/chastete-puis-couche-ma-salope-de-femme-t1926.html


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :