• Comme une évidence, (fessée)

    Comme une évidence,

    chat_hug.jpg

    Récit de la rencontre entre une jeune femme et un couple pratiquant la fessée et la discipline domestique

    Il était là, assis sur le canapé, les bras ouverts. Il m'attendait.

    Souvent, lorsque je l'y rejoignais, nous y partagions de claquantes expériences. Tantôt je me débattais sous les foudres de sa colère issue de quelque gronderie, luttant contre les larmes qui piquaient les yeux, les claques résonnant à mes oreilles et brûlant ma peau, pleine de tristesse d'avoir déçu mon fesseur, tantôt je m'y tortillais, un petit sourire aux lèvres, qui s'entrouvraient parfois en un gémissement, laissant monter de mon ventre le plaisir qui terrasse.

    Mais aujourd'hui, c'était un jour spécial. Parfois lorsque je demeurais muette, Il me grondait. « Je ne suis pas là que pour te claquer les fesses ! Un ami est aussi là pour te soutenir dans les moments difficiles. »

    Sur Fessestivites, je cherchais au départ un fesseur. Pas un ami, surtout pas un petit copain, simplement un fesseur. Froid, sévère, sadique. Celui qui saurait m'imposer des règles, auxquelles je n'étais même plus sûre de vouloir réellement obéir. Le fesseur classique, de la représentation populaire. Je m'y suis inscrite impertinente, volontairement provocatrice et distante, refusant de trop en dire, refusant de m'impliquer, car parfois l'amitié est trompeuse, décevante, et blesse inutilement. Mais peut-on vivre sans amis ?

    C'est un petit chat sauvage qui a découvert ces pages, se brûlant quelques fois les moustaches sur le dépit destructeur de quelques frustrés qui, lorsqu'ils parviennent à faire illusion suffisamment longtemps pour faire des rencontres, finissent par tomber le masque et s'ajoutent à la liste des espérances déçues. « Il ne faut rien attendre de personne, m'avait-Il dit, ainsi tu peux profiter de ce qui vient sans déception. »

    Je n'ai rien attendu, Monsieur. La relation s'est simplement imposée, au fil des week-ends, au fil des rencontres, les pique-niques, les moments de simple partage entre nous trois. Parfois, l'amitié se fait simplement évidente. J'ai trouvé deux amis formidables. On dit qu'on ne choisit pas sa famille, mais qu'on peut choisir ses amis. Parfois, un lien amical est bien plus fort qu'un lien de sang. J'ai trouvé un fesseur, mais j'ai aussi trouvé une sœur. Sous l'égide du Pater familias, nous instaurions une logique d'éducation anglaise, de règles de vie rythmant nos jours, et devenions peu à peu des confidentes.

    Ce jour-là, je suis allée le trouver, je lui ai dit qu'il fallait que je lui parle de quelque chose. Les mots se sont enchaînés, avec une étonnante clarté qui ne me ressemble pas lorsque j'ai quelque chose qui me touche émotionnellement à dire. Il m'écoutait attentivement. J'attendais des conseils sur la situation qui était la mienne. Ce que j'en retirai dépassa de loin ce que j'avais espéré. Il se pencha sur moi, me serra contre lui.
    « Je suis fier de toi. », m'a-t-Il dit.

    C'était le soir et nous n'avions pas encore joué, l'ambiance ne s'y prêtait pas. Mais je le rejoignis sur le canapé. Je me blottis contre lui, la tête dans le creux de son épaule. Ignorant mon instinct peu tactile qui souvent me faisait sursauter lorsqu'une main se posait sur mon épaule, je me laissais bercer. Cela aussi, c'était nouveau pour moi. Je n'ai jamais vraiment accepté de me prêter au jeu des câlins. Je m'en voudrais d'apparaître fragile, frêle, délicate. Vulnérable. Mais la confiance se gagne et lui la mérite plus que tout autre. Elle nous rejoignit alors, apportant un verre à son maître, et déposa un baiser sur mon front ; au milieu d'eux, je me sentais en sécurité.

    Entre quelques murmures et gentilles provocations, une envie coquine naquit. Alors, je me relevais avec un petit sourire en coin, relevant ma chemise pour qu'il puisse de ses doigts investigateurs déboutonner mon pantalon. Il me déculotta, découvrant mon intimité glabre, faisant voler des papillons dans mon ventre. Je me penchais en travers de ses genoux, et les claques plurent sur mon fessier. Gentille, piquante, progressive, la fessée titilla mes sens, fit monter le plaisir, lentement, inexorablement. J'en vins à me laisser totalement aller, n'étant plus qu'un corps brûlant, ma conscience dépassée ayant donné sa complète reddition pour que tout mon être puisse profiter du raz-de-marrée de plaisir qui l'avait conquis.

    Il finit par s'interrompre, m'informant qu'il n'était pas boucher et que même si passé un certain stade de douleur, ce n'était que du bonheur, Il n'avait pas l'intention de m'ouvrir les fesses, et qu'il était de son devoir d'arrêter avant de trop abîmer mon « adorable fessier ».

    Il y étala un peu de crème d'Arnica, ajoutant quelques claques pour qu'elle « pénètre » bien. Lui promettant mille vengeances, je parvins à en glaner quelques unes de plus, la texture collante de la crème offrant des sensations très originales que j'affectionnais tout particulièrement.

    Nous partageâmes ensuite un repas, parlâmes à bâtons rompus tandis que je redescendais sur terre. Nous rîmes. Nous échangeâmes moult expériences et anecdotes rocambolesques.
    Une relation comme la notre, ce n'est pas que du cul, en fait, vous voyez.

    Mon crâne côtoyant les nuages, je m'installais dans un confortable mutisme, laissant les mots couler autour de moi, un petit sourire sur mes lèvres, sirotant parfois une gorgée du cocktail qu'Elle m'avait servi. Je Les observais.

    Parlez-moi de ces orgasmes qui n'en finissent pas, parlez-moi de ces moments de flottements qui nous rapprochent et nous apprennent à nous connaître, parlez-moi du fait que ça ne marche pas à tous les coups, parlez-moi de ce que je ne connais pas et que j'essayerai peut être un jour, parlez-moi de la complicité, parlez-moi de la nature humaine et du fait qu'on a toujours le choix.

    Parlez-moi de l'amitié qui parfois se crée au détour d'un site comme Fessestivites.


    Espiègle


    UN GRAND MERCI A ESPIEGLE POUR CE TEMOIGNAGE


    Pour faire des rencontres Fessée spanking cliquez ICI


    Accéder au forum Fessée discipline domestique ICI


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :