• Fessée Vodka Tagada

    Fessée Vodka Tagada

    Par TSM

    Fessee_Vodka_Tagada_7.jpg

    Histoire de fessée 100% réelle et vécue

    Malicia, une des filles adeptes de la fessée du réseau fessestivites nous fait l’immense plaisir de venir nous voir régulièrement. Ayant du savoir vivre en plus de sa gentillesse, elle n’arrive jamais les mains vides et nous emmène à chaque fois quelque chose en plus de ses créations…..

    Ses créations sont soit culinaires soit apéro-extraordianires et réalisées avec des bonbons Haribo qu’elle associe à de la vodka et laisse mariner avec quelques ingrédients tenus secret jusqu’à présent. Vodka Banane, vodka Schtroumpf, vodka …… Nous en conviendrons, cette schtroumpfette nous régale donc et à chaque fois nous pousse au vice, chose impensable dans la maison de TSM !!!!!

    SAUF QUE !

    Sauf que, ayant aussi un esprit créatif, schtroumpfette Espiègle a décidé ce week-end de nous pervertir et de nous gâter à sa façon en essayant de reproduire les idées de son amie Malicia. S'y étant prise un peu tard (vers apéro moins le quart), elle dut réfléchir à un stratagème pour que le cocktail couleur de sang soit prêt à temps.
    Bien que l’on ne soit pas dans la série de bande dessinée belge créée par Peyo en 1958 racontant l'histoire d'un peuple imaginaire de petites créatures bleues, schtroumpfette Espiègle a commencé à faire réduire des fraises Tagada directement dans une casserole avec schtroumpfette Kioki-san comme assistante. Cette dernière trouvant drôle qu’il y ait du brouillard en la cuisine s’amusait à faire des photos souvenir d’une pauvre casserole innocente carbonisée.

    La KATA !!!!!!!!

    Le pauvre TSM tout couvert de ramée,
    Sous le faix du fagot aussi bien que des ans,
    Gémissant et courbé tapait à doigts pesants sur ses claviers
    Et tâchait de gagner sa pitance en la chaumine enfumée.
    Enfin, n’en pouvant plus d’effort et ne pouvant plus voir ses écrans,
    Il met bas son mulot, et songe à se rendre en sa cuisine voir ce qu’il s’y passe.
    Quel plaisir a-t-il eu depuis qu’il est au monde ?
    En est-il un plus pauvre en la machine ronde ?
    Point de pain quelquefois, et jamais de repos.
    Sa soumise, les membres, les coquines, les impôts,
    Le créancier, et la corvée
    Lui font d’un malheureux la peinture achevée.
    Il appelle la coupable, elle vient sans tarder,
    Lui demande ce qu’il faut faire
    « C’est, dit-il, afin de te morigéner
    Et t’apprendre avant d’agir à méditer;
    Mais tu ne tarderas guère crois-moi ».
    La fessée vient tout guérir ;
    Mais bougeons d’où nous sommes.
    Plutôt souffrir d’une fessée que mourir,
    C’est la devise des hommes. (Et des femmes)

    Schtroumpfette Espiègle fut donc emmenée manu militari en sa chambre pour une copieuse fessée ayant pour objet de lui apprendre à se renseigner avant d’agir.

    Si les sœurs se soutiennent face à l’adversité, entre elles, les pitreries sont souvent de mise comme les moqueries. Alors que TSM entreprenait de descendre le short et la culotte de schtroumpfette Espiègle pour une fessée grandement méritée, schtroumpfette Kioki-san les ayant suivit à une prudente distance s’amusait à prendre des photos de sa sœur en mauvaise posture sur les genoux de TSM.

    S’il existe la fessée plaisir, la fessée érotique, la fessée que reçut schtroumpfette Espiègle était réellement une fessée digne de la véritable éducation anglaise. La pauvrette se tortillait et essayait sous l’intense douleur de protéger son délicat fessier de ses mains. TSM s’en accorda aisément en la bloquant sans même faiblir dans ses gestes. Sur une des photos, il est aisé de constater qu’une belle marque de main est apparue au début de cette très cuisante fessée.

    La belle Espiègle eut beau gesticuler, à la fessée punitive elle ne put échapper.

    Comme chacun sait, (1) après une fessée il faut un temps pour méditer. TSM accompagna donc schtroumpfette Espiègle au coin de sa chambre en lui intimant l’ordre de ne point bouger. Stroumpfette Kioki-san s’enfuit en voyant que son Maître et fesseur allait sortir et la découvrir. Cachée derrière un des piliers de la terrasse couverte, elle le regarda passer sans faire le moindre bruit avant d’aller immortaliser de son appareil photo les fesses rouges que stroumpfette Espiègle massait en espérant enlever le feu.

    Stroumpfette Kioki-san s’amusa même à lui dire qu’elle avait de belles fesses à claque. (Info rapportée par Espiègle ayant une envie de vengeance en voyant les photos)

    De loin, TSM lui cria de revêtir son fessier et de le rejoindre pour un gâté consolateur qui comme chacun sait (2) fait aussi parti de la discipline domestique. Les yeux mouillés elle jura mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus et qu’elle demanderait la recette de la vodka Tagada à Malicia avant d’agir.

    NOTE DE L’AUTEUR

    Même si cette histoire est romancée et avec une tournure humoristique, les faits quant à eux sont 100 % réels.

    Consulter le profil de « schtroumpfette » Espiègle
    Consulter le profil de « schtroumpfette » Malicia
    Consulter le profil de « schtroumpfette » Kioki-san
    Consulter le profil du père Fouettard TSM

    LA RECETTE (La bonne recette de fraise Tagada de Malicia)
    Dans une demi bouteille de vodka introduire des fraises Tagada coupées en morceau.
    Ajoutez le jus d’un demi citron
    Ajoutez un zeste de sucre de canne
    Agiter fortement la bouteille (Sans faire de commentaire sur le geste)
    Laisser mariner 12 heures à température ambiante.

    Et si vous ne voulez pas être fessée, surtout ne faites pas cuire les fraises Tagada.

    TSM

    Fessee_Vodka_Tagada_2.JPG

    Fessee_Vodka_Tagada_3.JPG

    Fessee_Vodka_Tagada_4.jpg

    Fessee_Vodka_Tagada_5.jpg

    Fessee_Vodka_Tagada_6.jpg

    Faire des rencontres autour de la fessée

    Voir des vidéos fessée spanking

    Forum fessée


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :