• Interview d’une femme ayant vécu l’éducation anglaise

    Interview d’une femme ayant vécu l’éducation anglaise

    PaddleOn n'oublie jamais une véritable fessée au paddle


    Préambule du journaliste

    A la demande de l’interviewée, cette interview restera anonyme, je suis toutefois autorisé à indiquer que cette personne est membre du réseau Fessestivites. J’atteste l’avoir rencontrée et avoir constaté qu’elle est réellement dans le monde du BDSM.

    QUESTION C’est quoi pour toi l’éducation anglaise

    L’éducation anglaise ne s’arrête pas aux punitions et aux fessées
    C’est un mode de vie.

    QUESTION avais-tu une tenue imposée ?

    Le soir, c’était juste une petite nuisette blanche sans culotte
    Après quand nous sortions, la tenue était short, collants, jupe mi-cuisse ou petite robe d’été. Rien de BDSM.

    Quand mes Maître rentraient, ils regardaient ma tenue, jupe ou short simple qui font habillés mais dans l’étique de l’éducation anglaise sans dentelle ni cuir. Il regardaient en même temps mon maquillage mes ongles ma coiffure tout devait être impeccable.

    Le soir, il y avait des heures de coucher, peu importe si le film n’était pas terminé.

    QUESTION Ton rôle dans la maison c’était quoi ?

    Je devais m’occuper de la maison, en clair toutes les tâches ménagères.
    Si je savais par exemple qu’il rentrait à 12h, la table et le repas devaient être prêt. Quand il y avait du monde, je n’avais pas droit à 5 minutes de retard pour tout.

    QUESTION en cas de retard, que se passait-il ?

    La première fois, il m’a enfermé dans ma chambre pour la soirée.
    La deuxième fois, j’ai morflé. Je suis restée une heure au coin à genou, ils ont joué et fait ce qu’ils voulaient sans s’occuper de moi. Le repas pris, j’ai été envoyé dans ma chambre.
    Une fois il m’a attrapée avec des cigarettes, j’avais menti sur le tabac, j’ai été punie par une fessée au paddle avant d’aller au coin. Je n’ai pas pu m’asseoir à la suite de cette punition et ce ne sont pas que des mots mais c’est du réel vécu. On n'oublie jamais une fessée au paddle.

    QUESTION aviez-vous des pratiques du type fessée ou BDSM pour le plaisir ?

    Oui, c’était même une récompense.

    QUESTION que faisiez-vous ?

    Du fouet, du martinet, de la fessée, des jeux BDSM mais pour le plaisir. Dès que nous avions fini de jouer, nous revenions immédiatement à la rigueur de l’éducation anglaise et il n’y avait pas de discussion autour du BDSM ou de ce que nous venions de vivre.

    Immédiatement après le jeu BDSM, le moindre de mes manquements était sanctionné.

    QUESTION avez-vous un ou des exemples marquant de punition ?

    Oui, la fessée n’était pas une fessée plaisir. Selon la faute, que je pleure ou pas la fessée souvent au paddle ne s’arrêtait pas.

    Un soir, nous devions sortir en club, je n’étais pas prête. Il est sorti sans moi et je suis resté à la maison.

    QUESTION que vous a apporté l’éducation anglaise ?

    Un équilibre bien que ce soit très dur. Cela m’a permis d’évoluer, il est vrai qu’après une sévère fessée au paddle on ne refait pas la même faute……

    Cela m’a appris à me poser, à modérer mes rébellions.

    QUESTION avez-vous eu des punitions utiles ?

    Oui, on m’a obligée à faire de la grammaire, des math, de la géographie, des dictées toujours la même jusqu’à que ce rentre.

    QUESTION est-ce que parfois ils déléguaient certaines choses ?

    Oui, il m’arrivait d’être surveillée ou d’aller chez des gens pour que je ne reste pas seule quand il partait pour des journées entières. C’était rare mais cela m’est arrivé.

    QUESTION avez-vous quelque chose à rajouter ?

    Oui, par rapport à ma vie BDSM actuelle, je dois dire qu’on ne me passait rien. Le BDSM est à mes yeux beaucoup plus cool que l’éducation anglaise.

    QUESTION Aimeriez-vous que votre Maître actuel fonctionne selon les principes de l’éducation anglaise ?

    Oui, mais avec aussi le BDSM que je vis avec lui.

    QUESTION Lorsque nous discutons, j’ai l’impression que vous avez besoin de limites et punitions pour avancer. Est-ce que je me trompe ?

    De limites oui, de punitions non bien qu’elles soient utiles pour apprendre à respecter les limites et règles.

    Merci madame de cette interview qui, a votre demande restera anonyme

    Journaliste de Fessestivites

    Si vous êtes adeptes de l'éducation anglaise ou de la discipline domestique, rendez-vous sur le forum Fessée ici

    http://www.fessestivites.com/phpBB3/fessee/

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :