• Maîtresse sadique qui baise avec ses soumis Un récit surprenant

    Maîtresse sadique qui baise avec ses soumis

    Auteur Ecrivaillon

    Maîtresse et chasteté

    Contrairement à beaucoup de dominatrices, suis une Maîtresse sadique qui baise avec ses soumis. A mes yeux, ce n’est pas avalisant bien au contraire, mes deux soumis attitrés sont mes sextoys, mes godes et langues sur pattes, mon plaisir et les acteurs de mes spectacles privés.

    Ils sont tous les deux sous cage de chasteté en 24/24 et malgré cela, doivent faire un test HIV tous les mois.

    En dehors de la DS quotidienne avec mes soumis qui font tout dans la maison et le jardin, mon plaisir est de leur imposer de me faire des spectacles gays ou travestis dans des tenues parfois loufoques. Au début ce fut difficile pour eux, maintenant ils sont habitués à mes sautes d’humeurs, à mes folles envies.

    Hier soir par exemple, je leur ai imposé de s’habiller en soubrette pour la soirée, après le repas, ils avaient obligation de jouer comme des filles qui se gouineraient en cachette. Le plus coquin, le plus convainquant serait mon amant du soir, le perdant savait donc ce qui l’attendait. Soumis Eric a réellement joué le jeu et s’est donné à fond dans son rôle, il m’a même faite rire tout en parvenant à m’exciter. Comme j’aime bien les faire languir, ils ont reçu l’ordre de se mettre face à face en position six, le temps que je décide lequel des deux serait le gagnant.

    Pour « réfléchir », je me suis mise debout entre eux en leur ordonnant de me lécher. N’en déplaise aux puristes du SM, j’aime quand un soumis me lèche le cul pendant que l’autre me broute le minou. Soumis Eric s’étant surpassé, j’ai donc donné la clé de sa cage de chasteté à soumis Paul pour qu’il puisse le libérer. Libérer le gagnant pour un soumis qui va rester sous cage de chasteté et devoir œuvrer pour mon plaisir est dur, je sais, mais sans une fermeté permanente je me ferai bouffer par mes soumis.

    Pour avoir perdu et fait peu d’effort, j’ai demandé à Paul de se pencher sur la table du salon et à Eric de lui tenir les mains. Paul a reçu 50 coups de canne anglaise assez appuyés pour sa médiocrité dans sa participation au spectacle. Une fois puni, il a du se mettre nu et à quatre pattes pour lécher les pieds du vainqueur, cette position offrait son fessier bien trié à mes yeux tout en continuant de l’humilier.

    L’heure de mon plaisir ayant sonnée, nous sommes allées dans ma chambre où ils doivent me traiter comme une reine pour me dévêtir avant de m’ouvrir le lit pour que je m’y étende. Selon le rituel établi, Paul a taillé une pipe à soumis Eric pour le mettre en forme, ce qui n’est pas trop dur après une semaine de chasteté, pendant qu’Eric me léchait pour préparer ma minette fragile aux ébats qui allaient suivre.

    Pour me faire prendre, j’aime m’allonger sur le dos, qu’on lève mes jambes pour les remonter vers le plafond, soumis Eric s’est donc mis en position pour me baiser comme j’aime. Pendant ce temps, Paul selon mon rituel, s’est installé à genou à côté de ma tête pour masser mes seins et titiller mes tétons. Il est assez fréquent au moment le plus fort de mon plaisir, que je m’accroche aux couilles de celui massant ma poitrine, quand mes doigts se serrent, il faut bien qu’il serrent quelque chose, je ne veux rien entendre, un gémissement de lopette est sévèrement sanctionné.

    Mes soumis sont habitués à ne jouir que quand je leur donne la permission, s’ils se loupent, la sanction est de 5 coups de pieds dans les couilles. Croyez-moi sur parole, un soumis qui l’a vécu en punition apprend à ce retenir. Etant vaginale, mon plaisir arrive vite mais comme je suis une salope très gourmande et fière de l’être, il m’est impossible de ne pas remettre le couvert plusieurs fois. Quand ma faim de sexe et de jouissance est satisfaite, le soumis a le droit de jouir en moi, j’aime le moment où son sexe devient dur comme de la pierre dans les mouvements de sa dernière ligne droite.

    Le perdant, ou tout simplement celui que j’avais envie de punir, se doit de nettoyer le sexe de celui qui m’a prise pendant quelques secondes puis de venir lécher mon sexe englué du sperme du vainqueur. Hier soir, j’ai eu quelques envies de plus, il a du s’acharner de la langue pendant qu’Eric lui donnait des coups de martinet sur les fesses. Là aussi, croyez-moi sur parole, mes soumis ne trichent pas quand je leur demande ce genre de chose, sans quoi, mes punitions sont telles qu’ils ne le font qu’une fois.

    Lorsque j’étais rassasiée, ils m’ont baisé les mains avant de me couvrir et d’éteindre la lumière en sortant de ma chambre. Eric a dormi libre dans la chambre des soumis et Paul avec un plug dans le cul et avec les mains attachées. Je ne me suis pas occupée de cela, ils font ce que je demande point fin et ils savent tous deux, que tricher est à très haut risque.

    Comme vous le constatez, si je baise avec mes soumis, ils sont loin d’avoir de l’emprise sur moi !

    Ecrivaillon


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 29 Septembre 2016 à 09:57

    Je me demande ce qu'une maîtresse peut faire avec ses soumis dans une baignoire balnéo droite?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :