• Piégé par sa femme en étant encagé travesti en selfbondage

    Piégé par sa femme en étant encagé travesti en selfbondage

     

    piege_encage_travesti_08.jpg


    Auteur Ecrivaillon

    Henri a des fantasmes, qui n’en a pas me direz-vous ? Ses fantasmes portent sur la soumission et la féminisation, qu’on l’oblige à s’habiller en femme, qu’on lui fasse quelques misères érotiques et surtout qu’on l’oblige à porter une cage de chasteté. Il a bien essayé d’en parler avec sa femme, mais cela n’est pas passé. Elle a accepté de garder la clé de sa cage de chasteté en le traitant de « malade » mais hormis garder la clé, la domination ne l’attire pas.

    Il est bien connu qu’un homme sous cage de chasteté a des besoins et envies de sexe bien plus fort, sa cage de chasteté titillant ses neurones plusieurs fois par jour. Le gros problème est que Mireille est maintenant ravie qu’il porte une cage, le dit « devoir conjugal » avec Henri ne lui apporte plus grand-chose.

    Mireille a trouvé un équilibre qui lui convient pleinement dans les plaisirs saphiques avec son amie Chloé, les après-midi coquines entre filles la conduisant au paradis à chaque fois. « Avoir un mari qui gagne bien sa vie c’est pratique, et qui plus est, sous cage de chasteté ce qui me permet d’avoir la paix » dit-elle régulièrement à son amie.

    Sauf que pour Henri, l’équilibre n’est pas bon du tout. La frustration le rend tellement dingue qu’il en arrive à vivre ses fantasmes tout seul lorsque sa femme est absente. Sur Fessestivites il a découvert le selfbondage, des scénarios à réaliser et, sur la boutique ABCplaisir, il a pu acheter des vêtements féminins et menottes en toute discrétions.

    Le samedi 10 mai restera à jamais gravé dans sa mémoire, tant il a touché le fond de la honte et des humiliations. Mireille étant partie faire du shoping de l’autre côté de Paris dans un nouveau centre commercial, il crut être tranquille pour une bonne partie de l’après-midi. Il sortit donc du garage sa boite à « outil » où il range secrètement ses sous-vêtements féminins et accessoires BDSM.

    Pour ce selfbondage féminisé, il prit des bas, un porte jarretelle et sa culotte assortie puis des menottes. La sensation éprouvée en se féminisant fut telle qu’il eut une solide érection contrariée à cause de la cage de chasteté. Dans son trip, il avait prévu de mettre un gode ventouse sur le frigo de la cuisine, de se bâillonner avec un gros scotch puis de mettre des menottes mains dans le dos pour évoluer dans la maison ainsi vêtu un moment, avant d’aller s’empaler tout seul en rêvant que ce soit sa femme qui le fasse avec un gode ceinture.

    SAUF QUE ……………………

    Sauf que Mireille et Chloé repassèrent par la maison pour prendre la carte bleue oubliée !

    Si la fourmi fut prise au dépourvue lorsque la bise fut venue, là ce fut Henri qui fut pris au dépourvu lorsqu’elles le découvrirent menotté et travesti dans la canapé en train de visionner une vidéo de domination féminine sur Fessestivites. Les filles commencèrent par s’étonner, Mireille à se mettre en colère et Henri à rêver qu’il put se dissimuler sous le tapis. Chloé animée par une grande perversité et n’aimant pas les hommes, eut l’idée de proposer à son amie de s’amuser un peu avec lui en reproduisant ce qu’il se passait dans la vidéo défilant à l’écran.

    Attrapé par l’oreille comme un gamin, il fut conduit à la chambre où, sur le lit conjugal, il fut totalement immergé dans la honte de par les humiliations qu’elles lui firent subir. Ayant une passion pour la photo, Chloé proposa d’immortaliser cette scène rare et de jouer avec son mari. Etant menotté et sous l’emprise de deux femmes délurées et très motivées, il dut prendre des poses et subir tous les outrages y compris une petite fessée et un facesitting grandement photographié par une lesbienne trop heureuse d’humilier un homme. La chose faite, elles le laissèrent sur le lit dans le désarrois le plus total pour aller faire leur shopping.

    Le pauvre Henri quant à lui, se libéra en se rendant au garage pour attraper les clés des menottes avant de couper le cadenas de sa cage de chasteté. Jugeant cet accessoire érotique trop dangereux pour sa libido, il brisa ensuite sa CB6000 d’un coup de marteau et mit toutes ses affaires BDSM et ses sous-vêtements féminins à la poubelle. Comme vous vous en doutez, au retour de son épouse la soirée fut « mouvementé ».

    On ne vit qu’une fois se dit-il deux mois plus tard !

    L’appel de la soumission étant ce qu’il est, Henri acheta à nouveau une cage de chasteté en métal sur ABCplaisir et d’autres accessoires avant de revenir sur Fessestivites pour rechercher une Maîtresse compatissante pouvant l’aider à vivre ses pulsions de soumission. Lorsqu’il rencontra Maîtresse Sarah, ce fut pour lui le grand bonheur même si la première fois fut pour lui extrêmement horrible.


    La suite est ICI

    Les photos de cette aventure d’un homme sous cage de chasteté sont ici (Accès gratuit) 

    La vidéo de soumis Henri est ICI

    Pour achetez une cage de chasteté cliquer ICI

    Pour faire des rencontres BDSM cliquez ICI

    Pour voir des vidéos de domination féminine ou de chasteté cliquez ICI


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :