• Pourquoi le selfbondage

    Pourquoi le selfbondage

    Selfbondage.2.jpg

     



    Pourquoi font-ils ça, je ne vois pas l’intérêt de s’attacher tout seul me disait quelqu’un dernièrement. J’ouvre donc un post à ce sujet pour vous éclairer et lancer une discussion.

    A l’affirmation « je ne vois pas l’intérêt de s’attacher seul » la première réponse qu’il me vient est qui ne s’est jamais masturbé ?

    Le principe de base est le même, la recherche d’un plaisir.

    QUI SONT CEUX ET CELLES QUI PRATIQUENT ?

    Ceux ou celles qui sont trop timides pour avouer leurs envies BDSM à leur conjoint.

    Ceux ou celles qui sont célibataires et n’ont pas trouvé ou envie de trouver un partenaire BDSM.

    Ceux ou celles qui ont envie de s’accorder un moment de plaisir solitaire.

    OUI MAIS ILS SE FONT DES TRUCS QUI FONT MAL !

    Oui et non, cela nous emmène donc à la recherche de sensations qui sont multiples et peuvent s’additionner. Il y a par exemple :

    Plug ou gode anal :

    Au bout d’un moment cela « pousse » mais si c’est bloqué, la personne ressent des sensations comme si on lui imposait.
    Lorsqu’elle devra bouger pour se libérer (ou même en bougeant naturellement) le plug générera des sensations. A cela se rajoute parfois le fantasme du rapport forcé ou du viol qui est recherché dans le sens où attachée, la personne ne peut s’y soustraire.

     

    Pince_a_seins_vibrantes.jpg

     

    Pinces à sein

     


    Les pinces à sein ou autres :

    Il n’est pas rare effectivement que des personnes utilisent des accessoires comme des pinces à sein ou d’autres type de pinces ou accessoires sur le corps, essayons d’analyser leurs objectifs. Prenons l’usage des pinces à sein, si elles ne sont pas trop méchantes, dans la durée elles le deviennent parfois. La personne fantasme à l’idée qu’on les lui impose sur la durée, sauf que sans une contrainte, elle va les retirer quand cela commencera à faire un peu mal. En s’attachant après avoir mis les dites pinces, elle s’impose le temps qu’il lui sera nécessaire pour se libérer.

    Un vibromasseur en bonne place :

    La recherche peut être la jouissance, la jouissance dite forcée ou l’excitation maximum car jouir avec seulement un vibro posé sur le sexe ne déclenche pas toujours l’orgasme.

    Les entraves :

    Attachée je ne me libère que mieux disent certaines personnes quand elles font l’amour ou quand il me donne le fouet (pour exemple) parce que je ne peux pas « fuir », je dois donc subir. La recherche dans les entraves porte donc et aussi sur le fait d’être soi-disant obligé de subir. Quand on est seul le selfbondage est une alternative.

    Uriner / déféquer

    L’ondinisme masqué, le plaisir de la honte de se faire dessus comme si la personne était forcée ajoute aux sensations. Son but sera de se retenir jusqu’au moment où…. Elle n’aura plus le choix. Si elle est libre de ses mouvements, elle se rentra aux toilettes. Dans cette pratique entre parfois en jeu le fait d’être obligé de faire dans une couche que l’on ne voulait soi-disant pas porter.

    ADDITIONS DES SENSATIONS

    L’addition des sensations est donc souvent recherchée pour générer plus de plaisir. Pour exemple, boire un demi-litre d’eau avant de s’attacher avec un vibromasseur en bonne place puis des pinces vibrantes sur les tétons et un ice-timer dont les gouttes d’eau fraîche tombent sur vous avant que le glaçon ne vous donne les clés des menottes. C’est bien bon là où cela vibre mais en même temps provoque la vessie (grrr) mais quand il faudra attraper les clés des menottes, vous risquez de tirer sur les pinces à sein, et là, les sensations s’additionneront....

    JOUISSANCES

    Si l’orgasme n’a pas été atteint pendant le selfbondage, il n’est pas rare qu’après la libération la personne passe du selfbondage au self service.

    EN PARLER ?

    Est-ce que vous dites à votre voisin « ce matin je me suis masturbé et c’était bien bon » ? La réponse est « non » évidement, il n’y a donc que dans l’anonymat des sites comme Fessestivites où parfois les personnes osent en parler en ayant peur quand même de passer pour des fous. Oui mais, est-ce qu’on est fou quand on se masturbe en imaginant des tonnes de choses pour s’exciter ?

    DES LIENS UTILES

    Astuces et sécurité en selfbondage (Gratuit)
    http://forums.fessestivites.com/bondage-et-contraintes/bondage-le-self-en-couple-t1893.html

    Un petit self sondage qui ne prend que le temps d’un clic (Gratuit)
    http://forums.fessestivites.com/bondage-et-contraintes/selfbondage-seul-ou-pour-lui-elle-t2165.html

    Photos récits érotiques, scénarios et astuces (Gratuit)
    http://www.fessestivites.com/fr_FR/Zone-Gratuite?a=search&route=66185&category=100032&orderby=created&keywords=&nickname=&types[]=story&types[]=article&types[]=album

    Vidéos de selfbondage
    http://www.fessestivites.com/fr_FR/Videos?a=search&route=66184&category=100032&orderby=created&keywords=&nickname=

    Où acheter de vraies menottes et accessoires ?
    http://www.abcplaisir.com/fr_FR/BDSM


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :