• Tu es pour ou contre la fessée ?

    Tu es pour ou contre la fessée ?


    Tu_es_pour_ou_contre_la_fessee.jpg
    - Tu es pour ou contre la fessée ? Demande Sandra à son nouveau copain.

    - Nous en avons reçu quand nous étions enfants et nous n'en sommes pas mort ! Lui répond Alain son nouveau copain en continuant de surfer sur Fessestivites, un site de rencontres où ils se sont connus il y a un mois.

    - Et entre adultes tu en penses quoi ?

    - Les gens font ce qu'ils veulent je m'en tape, mais je trouve que c'est une forme de régression. Nous ne sommes plus des enfants.

    - Moi j'aime bien que l'on claque un peu mes fesses pendant les câlins ! Dévoile Lucie très coquine en caressant la poitrine de son copain.

    Devant son manque de réaction, elle pince soudain ses tétons fortement et lui arrache un cri de mécontentement.

    - Mais t'es conne ou quoi, tu m'as fait mal !

    - Je ne l'ai pas fait exprès, je le jure. Répond Lucie avec un sourire en coin.

    - Heu...... ! Je pense plutôt que tu as envie que je te donne une fessée comme si tu étais une gamine. Avoue !

    - Je ne suis plus une enfant voyons ! Lui répond-elle en pinçant à nouveau les tétons masculin.

    - Oh putain con ! Ah tu veux une fessée, tu vas être servie.

    Lucie mime la fuite dans le petit appartement d'Alain, la poursuite ne dure pas, tout comme la résistance physique de la coquine qui, en un rien de temps, se retrouve couchée en travers des genoux de son amant. La nuisette rouge en satin est prestement retroussée, une claque s'abat sur les délicieuses fesses de l'impertinente. Une seconde suit mais la conviction n'y est pas, Alain est libertin pas un fesseur et encore moins un adepte du BDSM. Pour lui on ne frappe une femme qu'avec une rose et encore, sans les épines. Il n'arrive pas vraiment à concevoir la chose.

    - C'est tout ! Lui indique Lucie en pinçant la cheville de son amant.

    Un brin agacé, il se remet à claquer le fessier cette fois avec beaucoup plus de motivation. Voir les deux hémisphères se tortiller sur ses genoux commence à l'amuser, mais la fessée ne dure pas, il ne sait pas faire ou doser. Même si cette fessée n'était ni longue ni appuyée, Lucie éprouve des sensations très agréables, les caresses de son amant improvisé fesseur finissent de mettre le feu aux poudres de sa libido. Elle glisse doucement pour se mettre à genoux devant Alain, écarte le boxer pour entreprendre une fellation aussi passionnée que gloutonne. Le Popaul ne tarde point à monter vers les étoiles, la vilaine se lève, enjambe son amant encore assis sur la chaise pour s'empaler en lui dévorant les lèvres de baisers fougueux.

    Les langues se mettent à tourner comme des serpents pendant que les corps fusionnent. Quelques minutes plus tard, ils sont en position horizontale sur le lit témoin des précédents ébats souvent fougueux. Le câlin des amoureux est suivi d'une petite discussion sur la fessée qu'elle semble apprécier et chose surprenante, qui semble utile à son épanouissement. Le mot "épanouissement" a franchement choqué Alain mais il n'a pas relevé.

    .....................

    Pendant la semaine, ils échangent sur Fessestivites via le chat ou par téléphone comme deux amoureux éloignés géographiquement. Bien décidé à essayer de garder cette perle d'une rare beauté et ultra câline, Alain se penche sur le sujet de la fessée pour comprendre le pourquoi du comment et ce qui anime sa nouvelle amie. Sur le forum fessée il trouve matière à méditer, il y a des débats parfois très animés où il s'étonne de ses lectures et surtout de ce qu'écrivent les filles qui la "subissent". "Subissent" parce que pour lui, cela fait mal, bien que cela puisse être érotique. Il finit par contacter une des filles par la messagerie en lui expliquant clairement qu'il découvre ce monde avec son amie, que ses intentions ne sont pas de la draguer, qu'il désire juste comprendre. L'approche étant correcte, sa correspondante donne négligemment quelques informations, les échanges prennent de l'ampleur et durent un peu. Ils sont pour lui une réelle source d'informations sur la psychologie du monde de la fessée.

    .....................

    Le week-end suivant, si le vendredi soir n'est que câlins, tendresses et coquineries, le samedi matin, comme un adolescent draguant sa première fille, il s'aventure à gronder Lucie en lui indiquant qu'elle mériterait une fessée pour avoir passé une heure à la salle de bain. En guise de contestation elle lui répond qu'elle est désolée puis, sur un ton très provocateur qu'il faut qu'elle retourne faire son lissage.

    - Tu as 10 minutes, si tu dépasses les 10 minutes tu recevras une fessée aussi longue que le temps supplémentaire que je passe à t'attendre inutilement.

    - Bien monsieur ! Lui répond Lucie en lui indiquant : "vous me tentez"

    Le "vous" le surprend, tout comme la réponse. Cette fois, il va oser et rentrer dans son jeu si elle exagère. Vingt minutes plus tard, elle se pointe au salon avec un sourire radieux et une minijupe particulièrement mini ! En voyant arriver ce chef d'oeuvre de la mère nature ainsi vêtue, il a un coup au coeur, cette jupe est un appel au viol, pas à la fessée. L'envie de la prendre dans ses bras et de la câliner est immédiat, il l'attire sur ses genoux pour un câlin. Sa main glisse sur les cuisses fuselées puis devient plus coquine et découvre qu'elle est nue sous sa jupe.

    - Tu ne comptes pas sortir nue sous cette jupe ?

    - Oups ? J'ai oublié de mettre une culotte, il faut que je retourne à la salle de bain.

    - Tu vas apprendre à tes dépends que la provocation a ses limites.

    Prestement soulevée comme un simple sac de voyage, Lucie se retrouve en travers des genoux d'Alain cette fois décidé à oser la fessée. Physiquement et psychologiquement fesser pendant dix minutes n'est pas chose aisée quand l'on n'a pas l'habitude, mais cette fois, il va tenir sa promesse, la fille du site lui a bien fait comprendre qu'une fessée promise doit vraiment être donnée. Elle a même insisté en lui indiquant que si son amie met la main pour se protéger les fesses, il faut la bloquer et ne pas arrêter. Elle l'a toutefois modéré en lui indiquant que le but n'est pas de la violence et qu'il faut toutefois savoir doser.

    Lors des premières claques tombant sur ses fesses, Lucie comprend immédiatement qu'il a du se passer quelque chose pendant la semaine car son petit ami n'y va pas de main morte. Elle se surprend même à avoir exagéré et à avoir un peu trop provoqué. La fessée devenant cuisante, elle tente de mettre la main pour se protéger, elle est aussitôt bloquée dans son dos. Sous le feu de cette fessée devenant franchement douloureuse, elle tente de remonter les jambes qui sont elles aussi bloquées par la cuisse d'Alain.

    Malgré ses cris, Alain continue de lui claquer les fesses, imperturbable, en regardant l'heure. Les yeux de Lucie commencent à mouiller, cette humidité se transforme en larmes, sa tête tourne, ses fesses deviennent brûlantes. Au bout d'un moment, elle ne ressent plus vraiment la douleur des coups qui pourtant commencent très sérieusement à lui marquer les fesses. Son ventre et sa tête deviennent aussi chauds que ses fesses, quand il s'arrête enfin de la fesser, elle prise de contraction, tout son corps tremble. Elle découvre une forme de jouissance jusqu'à présent inconnue même si ses yeux coulent encore.

    Lorsque Alain l'aide à se relever, il se sent soudain très, très mal en voyant les larmes et le maquillage défait de sa perle. Son moral chute soudain, sa gorge se noue, il est aussitôt convaincu d'avoir fait la bêtise de sa vie. Alors qu'il s'apprête à s'excuser et qu'il est prêt à tout pour se faire pardonner de son idiotie, Lucie se jette dans ses bras en lui murmurant des tonnes de "je t'aime""je t'aime". "je t'aime". "je t'aime". "je t'aime". "je t'aime".

    EPILOGUE

    Le déménagement de Lucie est programmé pour la semaine prochaine, depuis cette fameuse première fessée donnée il y a maintenant six mois, une forme de discipline domestique s'est instaurée pendant leurs week-end en amoureux. Alain est un homme comblé, Lucie a trouvé en un seul et même homme, le fesseur et l'Amour parce qu'il a osé la fessée et qu'une fille lui a donné les bonnes réponses.

    En apprenant qu'ils ont décidé de se mettre en couple, la fille ayant conseillé Alain sur le chat de Fessestivites a fondu en larmes pour deux raisons. La première est qu'elle est d'un naturel très sensible, la seconde parce que si elle rêve de faire une aussi belle rencontre, la dernière avec un fesseur soi-disant célibataire lui a laissé un goût amer, le goût de la tromperie.

    Ecrivaillon



    Accéder au forum fessée

    Voir des vidéos Fessée

    Faire des rencontres autour de la fessée

    Boutique avec des instruments pour la fessée


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :