• Différences entre BDSM et éducation anglaise / fessée

    Différences entre BDSM et éducation anglaise / fessée


    Differences_entre_BDSM_et_education_anglais_fessee.jpg

    Le réseau Fessestivites regroupant en son sein des adeptes de multiples pratiques. Je vais donc essayer de te donner quelques exemples et précisions sur la différence profonde entre la fessée / l’éducation anglaise et le BDSM.

    Le sujet est débattu ici sur le forum fessée
    http://forums.fessestivites.com/discussions-generales/education-anglaise-t1621-10.html


    STOP CHERS LECTEURS PAS DE MAUVAISE PENSEE

    Pour expliquer au mieux, je vais parler d’enfants et de famille. Cela n’a aucun rapport avec de la pédophilie et ce n’est encore moins une invitation à fesser des enfants.

    ………………..

    Tout d’abord, il faut se placer dans un contexte précis comme la relation parentale ou d’une école/ institution où l’on pratiquait la fessée dans le cadre de l’éducation.

    1°) DANS LA FAMILLE

    Dans la famille le père ou la mère donne la fessée, ils ou elles ne sont pas Maître ou Maîtresse mais l’autorité autorisé à punir. L’enfant ne porte pas un collier de soumis(e).

    Dans la famille le père ou la mère donne la fessée au martinet ou à la badine, ils ou elles ne sont pas Maître ou Maîtresse mais l’autorité autorisé à punir. L’enfant ne porte pas un plug ou des pinces à sein.

    2°) L’ECOLE

    Lorsqu’une institutrice ou un instituteur donnait une fessée à un gamin, on ne parlait pas de BDSM mais bien d’éducation.

    3°) INTERNAT

    Lorsque le directeur donnait une fessée ou la canne anglaise OU la badine, on ne parlait pas de BDSM mais bien d’éducation.

    ANALYSE

    Dans ces trois exemples, on parle donc d’autorité pas de soumission ou de masochisme comme dans le sens BDSM. Le puni ou la punie ne porte pas de tablier de soubrette et n’embrasse pas les pieds des punisseurs en guise de soumission.

    Dans les exemples donnés, lorsque entre adultes consentants la fessée ou l’éducation anglaise est pratiquée, c’est uniquement dans l’état d’esprit autorité/ éducation. Ces adultes ne reproduisent que ce schéma c’est pourquoi ils se refusent à dire ou que l’on dise qu’ils font du BDSM.

    Aussi ennuyeuse qu’elle soit, l’autorité rassure, protège, elle donne aussi un cadre dans lequel on évolue avec parfois la tentation de pousser les barrières. Les psychologues s’accordent à dire qu’un enfant qui n’a pas de cadre est un enfant livré à lui-même, l’absence de cadre ne l’aide pas à grandir même si les enfants et ado se plaignent des cadres et interdits des parents. Il en est de même pour tous les lecteurs, les impôts et la police nous « emmerdent » mais nous savons tous que ce n’est pas inutile pour preuve, si vous avez un accident, vous serez contents que la police face la circulation, bloque la route pour que les pompiers viennent vous chercher et vous sauver sans quoi, il y aurait des rapaces pour venir vous détrousser.

    Lorsque les couples pratiquent l’éducation anglaise ou la fessée, c’est l’expression d’un besoin, non pas de régression, mais d’un cadre défini auxquels se rajoutent les pensées érotiques et hiérarchiques des adultes.

    Il y a ensuite ceux et celles qui ont vécu dans leur enfance la fessée comme un traumatisme à jamais gravée dans leur mémoire. Certains d’entre eux éprouvent le besoin de reproduire la fessée comme une forme de thérapie avec une variante énorme, là ils ont le choix ! ! ! Ceux qui pratiquent pour ces raisons éprouvent une forme de plaisir psychologique mais aucunement sexuel même s’il y a un côté érotique vue de l’extérieur. Inexorablement ces personnes recherchent un compagnon de passage (cadre ponctuel) ou de vie (cadre familial) qui pourrait reproduire l’autorité pour apaiser ce besoin*.

    ** Pour apaiser ce besoin : les adeptes du BDSM ou de l’ABDL ont aussi des « « besoins » » mais pour d’autres raisons pas forcément très éloignées dans l’état d’esprit pas forcément des actes ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.

    CONCLUSION

    Je n’ai pas à faire de conclusion à la place du lecteur, relire et prendre le temps de méditer chaque exemple donné lui permettra de mieux cerner les différences profondes qu’il y a entre BDSM et fessée / éducation anglaise.

    La seule chose que je m’autorise à dire dans la conclusion de mon post, c’est qu’il est utile de respecter les pensées et pratiques des autres pour que les siennes soient respectées.

    Ces explications sont très sommaires, certaines phrases mériteraient des paragraphes, il convient donc au lecteur de ne pas tout prendre au premier degré.

    Webmaster (L'agitateur de conscience mais la bonne ou la mauvaise ?)


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :