• Julie enlevée et violée

    Julie enlevée et violée


    Enlevee_violee.jpg

    Etendue nue, sur un matelas jeté à même le sol avec les poignets liés au-dessus de sa tête et les jambes maintenues écartées par des cordes attachées à des anneaux vissés dans le sol, Julie attend les clients. Hormis se désespérer et subir elle ne peut rien faire, plusieurs tours de gros scotch retiennent sa petite culotte enfoncée dans sa bouche.

    Ses yeux scrutent le plafond crasseux de la réserve d’un bar où sont entassées des caisses vides, pendant que les éclats de voix des hommes jouant sûrement aux cartes dans une salle proche d’elle, bercent ses pensées animées par la peur. A côté de sa tête, un inconnu est venu poser une boite de conserve vide et une assiette en carton avec des préservatif. Une burette en fer de garagiste est posée entre ses jambes. "Quel est son but ?" se demande Julie, affolée. Vont-il oser lubrifier mon sexe avec de l’huile pour moteur de voiture ?

    Lors d’un gang bang géré par Organisations84, Julie en proie à une crise de démence après plusieurs jouissances paroxystiques leur criait « je suis une pute, baisez-moi encore …» sans se rendre compte que son Maître n’appréciait pas le mot « pute ». Après cette rencontre des plus jouissives, le retour sur terre fut difficile tant il était furieux.
    - Soumise oui, soumise sexuelle oui, salope oui, mais pute ? Franchement ! Je passe pour quoi moi ? Quelle image donnes-tu de toi ? Libertin je suis, proxénète non. Je t’organise des gang bang pour que tu t’éclates et vives tes fantasmes d’esclave sexuelle, pas pour que tu me fasses honte. Nous règlerons cela à la maison. Criait Maître Luc dans la voiture.
    Julie fut sévèrement punie au fouet en arrivant à la maison. Il lui avait indiqué que l’idée des gang bang, c’était terminé.

    Elle avait regretté la chose car le côté BDSM et sexe l’avait transportée à chaque fois au paradis des plaisirs, se sentir forcée, prise sans son avis mais sous la surveillance de son Maître vénéré lui permettait d’assouvir sa faim de sexe.
    ……………………………………..
    Julie a eu beau crier et se débattre, lorsqu’elle est descendue de sa voiture garée dans le garage, deux hommes inconnus surgis de nulle part se sont jetés sur elle. Maîtrisée, bâillonnée, bras et jambes entravés elle s’est retrouvée en larme dans le coffre de sa propre voiture, en route pour une destination inconnue. A l’arrivée dans une cour qu’elle n’a pas pu voir à cause d’un sac de jute passé sur sa tête, Julie a été transportée dans cette pièce sur l’épaule d’un homme aussi prévenant avec elle que si elle n’était qu’un sac de pomme de terre.

    Un autre homme l’a rejoint, tout aussi doux que le premier, il lui a arraché sa jupe malgré les coups de pieds qu’elle essayait de donner à l’aveugle en hurlant sa rage et sa peur. Sa petite culotte a subi le même sort avant de finir dans sa bouche sous plusieurs tours de scotch d’emballage quand ils lui ont retiré le sac de jute. Son chemisier et son soutien-gorge ont été arrachés et jetés dans un des casiers vides. Les minutes ressemblant à des heures s’égrainent lentement pour Julie dans un état de délabrement psychologique avancé. Soudain un homme grand, gros, gras dans son attitude pénètre dans la réserve.

    - Tu es à moi pour vingt minutes, j’ai payé pour ça ma belle, tu vas t’en prendre plein la chatte ! Aboie le mec en retirant son pantalon, son slip puis sa chemise qu’il range soigneusement en les jetant par terre.

    L’homme s’agenouille entre ses jambes, enfile un préservatif sur son sexe bandé de bonne taille, avant de lubrifier sa chatte à l’huile de moteur de voiture avec la burette. Elle fait des signe « non » de la tête mais il n’en a que faire. Quand il s’étend sur elle puis guide son sexe dans sa vallée des plaisirs si gourmande d’habitude, Julie ferme les yeux de honte, elle a été vendue et va être violée réellement. Les mouvements de l’homme sont brutaux, il lui fait mal et ne cherche que son propre plaisir en l’écrasant de tout son poids.

    Au bout d’un moment de calvaire, bien que sa tête soit immergée dans la poitrine velue transpirante, elle l’entend grogner quand une voix vient lui indiquer qu’il ne lui reste plus que deux minutes. Après s’être vidé en elle, l’homme se relève, retire le préservatif qu’il jette dans une poubelle avant de se rhabiller en lui indiquant qu’elle est bonne. De sa poche il sort une pièce de deux euros qu’il lui fait voir en lui disant dans un rire gras : « c’est ton pourboire » avant de la jeter dans la boite de conserve.

    Un petit jeune d’une vingtaine d’années entre aussitôt, en un rien de temps il est nu, son corps quasi imberbe est beau, en d’autre temps, Julie aurait apprécié de faire l’amour avec lui mais là, savoir qu’elle n’est plus qu’un objet servant de « vide couilles » change complètement la donne des plaisirs charnels. Jeune mais vigoureux, son sexe ne tarde pas à trouver la faille offerte et à s’y enfoncer profondément. Tout en la baissant, le petit jeune embrasse son visage et caresse sa tête. Ce brin d’attention déclenche une rivière de larmes. Surpris de voir cela, son violeur s’arrête aussitôt, quelque chose ne va pas, on lui a menti, cette femme n’est pas volontaire. Il se retire, s’habille prestement et sort comme un voleur.

    L’arrivée du troisième homme la fait fondre littéralement en larme, il lui sourit et tient une rose à la main. Elle n’a pas été enlevée, elle n’a pas été vendue, ce n’est que son Maître qui lui a organisé un de ses fantasmes sans la prévenir.

    - Il reste quatre hommes, nous ne les avons pas fait venir pour rien, tu vas leur dire que tu veux encore jouer à la pute mais ce sera la dernière fois que tu emploieras ce mot, si tu ne veux pas que je te flanque une correction maison. Ah j'oubliais, dans la burette ce n'est que du lubrifiant, pas de l'huile...... Lui indique Maître Luc en arrachant le scotch maintenant la petite culotte malmenée et innocente.

    Quelques minutes et deux baisers tendre plus tard, Julie apprécie grandement le quatrième « client ».

    TSM

    Cliquer ICI pour organiser un gang bang à votre femme ou votre soumise
    Cliquer ICI pour participer à un gang bang.
    Cliquer ICI pour faire des rencontres BDSM
    Cliquer ICI pour faire des rencontres libertines


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :