• Torture mentale strapon et chasteté

    Torture mentale strapon et chasteté

    Maitresse K est diabolique avec son soumis. Sous cage de chasteté depuis des mois, hormis quelques pauses qu'elle lui accorde de temps en temps, Louis devient fou. Les rares fois où elle le libère pour dirons-nous, des raisons de santé, il a pour obligation de se « purger » sous ses yeux et de lécher son sperme, le sperme que beaucoup d'hommes se plaisent à faire « déguster » à leur femme.

    A son retour du bureau, Louis trouve un décor et un message dès plus surprenants :

    Met-toi nu

    Met le gode-ceinture

    Met ta cagoule

    Attache-toi sur la chaise

    J'ai des envies ce soir

    Maitresse K

    Du fond de son calçons et dans sa cage de chasteté, Louis sent bien qu'il est troublé, mais il a du mal à comprendre les objectifs de sa Maîtresse, qui chaque jour devient de plus en plus diabolique. Le jour où il lui a parlé du site fessestivites, il aurait mieux fait de se casser une jambe car elle y prend des idées particulièrement saugrenues.

    En bon soumis, Louis exécute immédiatement non sans prendre la précaution de soulager sa vessie révoltée, car avec sa Maîtresse..... Une fois la dite vessie apaisée, il met donc le gode-ceinture à sa taille en se trouvant complètement débile de s'équiper ainsi au dessus de sa cage de chasteté. Il prend ensuite place sur la chaise puis s'entrave les pieds et met sa cagoule. Ses mains cherchent à l'aveugle les menottes disposées par sa Maîtresse au dos de la chaise. Les doigts tremblants, il parvient à menotter un de ses poignets mais au moment de menotter le second, le doute l'habite. (Sans jeu de mot il est encagé)

    Strapon et chasteté

    Louis aime bien se perdre dans des excitations sulfureuses, surtout depuis qu'il est sous cage de chasteté. Cela fait maintenant partie de lui de s'érotiser, d'exciter ses neurones, il adore ce petit plus qui tourne autour de la honte, de la frustration mais de là à s'attacher tout seul avec un gode-ceinture autour de la taille, il y a un monde.

    Annick Foucault en évoquant le masochisme a dit "La mort, chez nous, est comédie, comme la peur est factice, fabriquée pour jouir" et là en l'espèce, Louis doute fort qu'il pourra jouir au sens propre. La mort dans l'âme, il ferme donc la deuxième menotte sur son poignet encore libre, s'offrant ainsi corps et âme à sa Maîtresse qui sans nul doute va le martyriser. Les minutes s'égrainent lentement, une à une pour former une heure. Le carillon de la maison lui permet de suivre le temps, le temps à attendre sans savoir à quelle sauce il sera mangé.

    Trois heures plus tard, le bruit de la porte d'entrée le fait bondir dans ses liens et le tire des rêveries érotiques dans lesquelles il se complaisait à naviguer. Pas un mot n'est prononcé mais il sait qu'elle est là, il l'entend, il sent le parfum pimenté qu'il lui a offert il y a peu. Lorsqu'elle pose les mains sur lui, Louis bondit dans les liens par lui-même posés, tous les pores de sa peau sont comme des capteurs sensoriels. Troublé, ému, excité comme une puce, submergé par une envie de l'étreindre, il ne peut qu'attendre qu'elle veuille bien jouer avec lui. Maîtresse K ne tarde point, elle prend déjà place sur ses genoux et lui caresse les seins.

    gode cienture chasteté

    Sa poitrine fait l'objet d'un malaxage sans retenue et de petits pincement pendant que son sexe encagé est agacé par l'entrejambe de Maîtresse K se frottant à lui en recherche de plaisir, ajoutant par là même un peu d'acide à la confusion de ses pensés de soumis. Louis est aux abois dans sa tête et dans sa cage de chasteté.

    Et là, sans aucune gêne et avec un plaisir non dissimulé, Maîtresse K s'empale sur le gode-ceinture. Pendant de longues minutes, elle s'extasie de plaisirs enivrants et bruyants, dont la mélopée diabolique crucifie Louis sur la croix de la frustration. Sous les assauts incessants de sa violeuse, il finit, malgré la souffrance intérieure, celle de ses « couilles » martyrisés et l'humiliation, par éprouver des sensations voluptueuses étranges, si vives, si bouleversantes, qu'il feule doucement. L'onde de plaisir monte dans son ventre en se disputant avec la raison car il sait qu'il n'arrivera point à l'heureuse conclusion.

    torture mentale chasteé

    Vade retro, Satana a soudain envie de hurler Louis lorsque Maîtresse K se lève pour jouer et embrasser ses testicules un instant, déclenchant en lui, des décharges électrico-érotiques de cent mille volts. Soudain, elle s'empale à nouveau, ravie et comblée de sentir son soumis à l'agonie. Dans une chevauchée fantastique, proche de Richard Wagner et John Wayne déchainé dans le fameux film culte de John Ford, Maîtresse K s'emballe jusqu'au galop final pour déguster des ondes voluptueuses traversant son corps. Sa féminité chahutée en redemande, elle repart au trop cette fois, déjà épuisée par la première déferlante.

    Accrochée au cou de Louis, elle retrouve ses esprits au bout de quelques minutes, quelques minutes d'un souffle roque qui finissent d'anéantir les espoirs de Louis. Il ne jouira pas ce soir, sa maitresse est rassasiée. Abandonné avec ses espoirs déchus, il reste entravé sur sa chaise, le temps qu'elle prenne un bain salutaire.

    - J'ai faim ! Indique Maîtresse K lorsqu'elle vient le libérer.

    TSM

    La vidéo du calvaire de Louis est ICI

    http://www.fessestivites.com/fre/videos_gratuites/23_BDSM-Chastete-cage-ceinture-cuckold/1393_Torture-mentale-et-chastete.html

    Les photos du calvaire de Louis sont ICI

    http://www.fessestivites.com/fre/Article/17_chastete/albums/3326_Torture-mentale-et-chastete.html


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :