• Chaque année de nombreuses mamans cherchent des idées cadeau pour la fête des pères. Ci-dessous une idée originale présentée par TSM et Kioki-san. Achetez des menottes, une tenue coquine et offrez-vous, je suis sûr que cela lui fera plaisir.

    Fête des pères libertine 01

    Fête des pères libertine et coquine 03

    Fête des pères libertine et coquine 04

    Fête des pères libertine et coquine 05

    Fête des pères libertine et coquine 08

    Fête des pères libertine et coquine 10

    Fete de pere libertine 11

    COPYRIGHT

    Vous pouvez copier nos photos tant que vous ne les retouchez pas et ne retirez pas Fessestivites.com


    TSM

    Pin It

    votre commentaire
  • J'ai rencontré Soumise Kioki-san lors d'un week-end organisé par www.fessestivites.com Elle était libre et recherchait un Maître. Depuis le mois d'octobre 2011 elle est ma soumise attitrée et depuis le 25 décembre 2011 elle est sous collier 24/24.

     

    ABDL soumise

    Cette adorable soumise bien qu'un peu rebelle parfois n'appréciait pas plus que ça aux pratiques ABDL. Après avoir fréquenté un Maître prônant l'ouverture d'esprit, elle n'a eu d'autres choix que d'accepter de porter des couches quand je le désire ! Non mais

    ABDL et carcan 10

    J'avoue quand même que je préfère voir évoluer ses adorables petites fesses nues ou soulignées par des tenues plus ou moins affriolantes.

    Hier l'envie m'est venue de lui faire porter un écarteur de jambes, (matériel qui est un véritable carcan) pour faire une vidéo et des photos pour le site www.fessestivites.com

    Comme elle a commencé par râler, je lui ai imposé le port d'une couche et de ce carcan de 17h jusqu'au lendemain matin 7h.

    ABDL et carcan 19

    Autant vous dire que ce matin, lorsqu'elle a été libérée de ses menottes (pour la nuit) et de son carcan, elle marchait en canard !

    J'ai adoré !

    La vidéo est ici : http://www.fessestivites.com/fre/Rencontres/Videos_gratuite.html

    TSM

    Pin It

    votre commentaire
  • Le week-end des fessées et ABDL deuxième édition s’est déroulée cette année en Camargue chez Fessestivites.com.

    Avec 32 personnes présentes il semble que cet évènement annuel fasse des émules chez les adeptes de la fessée mais également dans les sphères SM et ABDL puisque l’évènement leur était ouvert.

    Evènement national ou international ?

    Avec des personnes venant d’Agen, de Dordogne, de Lilles mais également de Suisse, il semble que l’on n’ait pas peur de faire de kilomètres pour se faire rougir les fesses et partager de passions que la morale réprouve « parce qu’elle ne sait pas que c’est bien bon » répondent les adeptes.

     VENDREDI SOIR

     L’hébergement était possible dès le vendredi soir pour les plus éloignés rapidement rejoints par les « locaux » ne pouvant participer pour diverses obligations. Comme l’on peut s’en douter, lors du premier pot de l’amitié, les jeux et délires n’ont point tardés à démarrer.

     SAMEDI

     Le fessodrome à peine installé, les invités arrivèrent avec d’une main leur glacière, de l’autre leur sac avec des tenues plus ou moins conventionnelles comme des tenues d’écolier et d’écolière….. La météo étant particulièrement clémente, pour lutter contre la déshydratation l’apéro fut servi dès midi sous le soleil ce qui commença à chauffer les têtes et délicates rondeurs de façon plus ou moins naturelle.

     LA FESSES DE BIENVENUE

     Comme à chaque manifestation, Fessestivites.com demande aux participants de se mettre en ligne pour la traditionnelle photo qui a pour objectif de prouver aux lecteurs de ce compte-rendu que cette histoire n’est pas inventée. Les fesses étant disposées en ligne, la photo faite, les fesseurs et fesseuses furent invités à tester la souplesse des fesses à disposition.

     Ce moyen original permet également aux participants de faire connaissance puisque tous les fessiers sont testés par tous les fesseurs. Autant dire que la fessée de bienvenue est aussi longue que copieuse……

     Le thème étant la colonie des fessées, des jeux d’enfant (grandement détournés) furent proposés aux participants trouvant là des prétextes à « punir » et à rougir les fesses.

    Pour le message qu’ils représentent un lâché de pigeons a eu lieu vers 17h30. Un paradoxe amusant n’est-ce pas qui n’échappera pas aux mauvaises langues ?

    Vers 18 heures, le couple « Le loup blanc » fabricant des fouets et martinets de façon artisanale et sur mesure, vint faire un exposé très détaillé sur l’Art de fabriquer ces accessoires mais également sur l’Art de s’en servir.  Du soft au moins soft les adeptes purent tester ces fabuleux instruments.

     19 HEURES L’HEURE DES BRAVES et des BRAVADES

     Lors de l’apéritif du soir, les bravades des uns et des autres générèrent un grand nombre de fessées voir même des duos de fessées.  Les ABDL et adeptes de la couche purent vivre leur passion en public, en parler librement mais ceux qui s’imaginaient que la couche les protègerait, ont pu constater que la fessée est plus douloureuse sur les cuisses que sur les fesses.

     Est-ce parce que les fesseurs étaient fatigués ou que les « garnements s’étaient assagis » nous ne le sauront point mais le repas se déroula sans incident.

     La soirée musicale (Piano, guitare, synthétiseur, chants et danses) fut parfois ponctuée de fessées pas toujours très en rythme mais si agréables d’après les soupirs…….

     MINUIT L’HEURE DU CRIME ET DES ABDL

     Certes minuit est une heure tardive pour ouvrir une nurserie, mais il fallait bien à un moment ou un autre s’occuper des « bébés adultes ». Plusieurs d’entre eux furent donc talqués et préparés pour la nuit, Kioki-san se mit à jouer avec un pot de talc…… Maîtresse Vivi en profita pour rougir les cuisses de David, ….. 

     Un p’tit nouveau, un brin timide pu faire ses premiers pas d’ABDL avec une adorable nurse dans une chambre loin des regards MAIS avec un caméscope de voyeur enregistrant toute la scène….. Ce pauvre ABDL martyrisé accepta finalement et après coup que l’on visionne ensuite la vidéo prise à son insu et même qu’elle soit diffusée sur fessestivites. Comme quoi, ce n’est que le premier pas qui coute…..

     DIMANCHE MATIN

     Vers 10 heures, après le café et les croissants, il y eut des discussions et franches rigolades entre les participants surtout lors de la diffusion des photos et vidéos sur grand écran.

     

    INFO les photos et vidéos ne sont réalisées qu’avec le matériel du site puis publiées avec les visages masqués et que pour ceux qui le désirent.

     L’apéro et le repas du dimanche midi fut plus allégé que la veille et dans une ambiance dès plus conviviale puisque certains participants purent :

     Découvrir le pony-boy ou le pony-girl

    • Découvrir le fouet
    • Faire des photos (privées)
    • Tester quelques accessoires.

     Cette rencontre débuta dont le vendredi après-midi et se termina le dimanche soir vers 20 heures pour les derniers, ce qui laisse à penser que le lieu et l’ambiance leur ont plus.

     PROCHAINE RENCONTRE

     La prochaine rencontre est prévue le 23 juin et aura comme thème le shibari, les entraves, les cordes.

     C’était TSM pour www.fessestivites.com

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • ABDL et auto bondage d'une soumise

    Elle y prend gout et s'amuse toute seule quand je ne suis pas là. Comme je l'ai surprise dans ses jeux, nous avons décidé d'en faire des vidéos qui sont publiées ici  http://www.fessestivites.com/fre/Rencontres/Videos_gratuite.html

    puis des photos.avec celle ci-dessous pour exemple.

    Pin It


    votre commentaire
  • Louis et son kit d’auto bondage fesses-tivites

     Je m’appelle Louis, j’ai 33 ans et je me suis adepte de jeux BDSM. Depuis des lustres je navigue de site en site mais trouver des personnes avec qui partager et vivre mes envies est assez difficile. Pour vivre mes passions, je pratique l’auto bondage depuis des années, mes trucs et délires deviennent de plus en plus sophistiqués et surfer me permet de trouver des idées nouvelles que je mets en pratique pour mes plaisirs solitaires.

     Au détour d’un virage sur le net, je suis tombé sans me faire mal sur fessestivites.com qui propose pas mal de trucs pour jouer en couple ou seul. Leur boutique propose des cadenas à combinaison dont ils gardent la combinaison, cela permet de s’encager ou s’enfermer dans des couches pendant un temps défini sans pouvoir se libérer. J’ai testé le kit cadenas + couche c’était rigolo bien que lorsque j’ai du me pisser dessus je n’étais pas fier….. Finalement je n’en suis par mort et j’avoue avoir trouvé grisant de ne pas pouvoir échapper à cette contrainte.

     La semaine dernière, ils ont lancé un nouveau kit d’auto plaisir original qui m’a séduit, en grand malade mental j’ai du être leur premier client. Pour 35 euros leur kit contenait : 

    •  Une couche + un insert
    • Un pénilex (dispositif qui ressemble à un préservatif mais pour uriner)
    • Une poche à urine (pour personne incontinente avec un raccord et un tuyau)
    • Trois suppos à la glycérine

     Le kit avait pour objectif de permettre de jouer l’incontinent et de générer l’humiliation et des jeux d’uro en sous-entendant via des exemples de jeux sur d’autres pages du site qu’il était possible d’en détourner l’usage à des fins érotiques. Comme j’aime aussi l’auto bondage et les idées nouvelles j’ai sauté sur l’occasion pour me monter un délire.

     Le samedi soir après quelques bières, histoires et photos d’hommes martyrisés, je me suis mis les trois suppos à la glycérine dans l’anus puis j’ai posé le pénilex sur ma verge. Le raccord posé et le tuyau de la poche à urine fixé, j’ai posé l’insert dans la couche que j’ai enfilé avant de la bloquer par mon maillot de bain. C’est donc avec mon gros « cul » et la poche coincée dans le maillot que j’ai préparé mon autobondage pour la nuit.

     Une corde aux pieds du lit pour maintenir mes jambes.

    • Une chainette en haut du lit pour maintenir mes menottes dont les clés seront dans la cuisine.
    • Le cadenas à combinaison que j’avais acheté chez fessestivites le mois dernier pour mes délires en couche.
    • Bon bâillon boule que j’ai percé pour y faire passer un tuyau pour boire ou jouer uro.
    • Par précaution j’ai mis des serviettes de toilettes sur le lit et mon téléphone portable.

     Pour la gestion du temps de bondage, j’avais décidé de la confier au soleil, traduire qu’une fois la lumière éteinte, je devrai attendre que le soleil se lève pour pouvoir voir les chiffres du cadenas à combinaison et me libérer. Le soleil se levant tous les jours, le risque était donc nul.

     Pinces ou pas pinces ? C’est la question que je me suis posée car porter des pinces sur les seins toute la nuit est quand même assez hard. La dernière bière du condamné ma poussé à prévoir des pinces, (la salope…)   

     Je me suis donc assis sur le lit jambes écartées afin de lier mes chevilles. J’ai coupé le tuyau de la poche d’urine que j’ai fixé à mon bâillon et, excité comme un fou puis légèrement alcoolisé, j’ai posé les pinces à linge sur mes tétons. Hummmm. Avant d’éteindre la lampe de chevet, j’ai vérifié que tout était ok question sécurité. Le téléphone était à porté de main, les volets étaient ouverts ce qui me permettrait de voir les chiffres du cadenas, la porte de la maison était fermé, la bouteille de gaz fermée.

     Le clic de la première menotte a fait monter mon adrénaline et ma verge qui, tendue à rompre dépassait presque de la couche. Le deuxième clic du condamné m’a mis en transe et fait transpirer. J’étais piégé, prisonnier à la merci d’une femme sadique qui allait profiter de ma condition pour m’utiliser comme toilette et me martyriser les seins pour que je la déguste jusqu’à plus soif….. Comme chacun sait, la bière donne des envies mais dans mes délires et fantasmes je résistais à la tigresse en essayant de me soustraire. Lorsque je me suis mis à rouler sur le côté la pince à linge posée sur mon téton gauche s’est déplacée pour pincer plus que prévu le pauvre téton innocent. OUFFFFF

     Les bras menottés au-dessus de la tête, j’étais condamné à attendre ou à essayer de l’arracher en me frottant dans les draps au risque de faire pire…. Je me suis donc abstenu pour essayer de me recentrer sur mes fantasmes. Ma vessie fit cause commune avec mon téton gauche pour me mettre au pied du mur de mes délires, un premier jet d’urine s’est engouffré dans le tuyau. Le deuxième jet poussa le premier et c’est ainsi que je me suis retrouvé confronté à la tigresse qui m’ordonna d’avaler. (Ou de tremper mon lit) J’ai donc fait face à mes folies et j’ai bu aussi vite possible que le permet un bâillon. Mon anus de son côté commençait à chauffer, la glycérine faisant son effet, la matière fécale commençait à vouloir s’échapper. Le réveil n’annonçait que 23h15 la nuit allait être longue !

     La somnolence est arrivée sans crier gare, tout comme la matière fécale dans ma couche car lorsque l’envie de faire pipi m’a réveillé, j’ai bien senti entre mes fesses que quelque chose n’allait pas. La problématique des muscles ! ! ! En relâchant ma vessie, quitte à boire encore et encore, ne pas relâcher mon sphincter anal fut difficile. Je me suis rendu compte que l’urine froide est moins forte en goût que la chaude mais au réveil, c’est quand même hard. Mes tétons me faisaient un mal de chien, mon anus se révoltait, ma vessie ne tenait plus et mon estomac commençait à menacer. Reprendre le contrôle de tout ça vers 2h45 fut assez difficile.

     4h30, la tigresse de mes fantasmes est revenue à la charge pour m’obliger à boire ce que je n’avais pas voulu boire avant. Cette fois en pleine crise de délirium ce fut bon je l’avoue, mes narines captaient presque les fragrances pigmentées de son sexe. Après l’avoir bu avec passion, je me suis assoupi jusqu’à 6h13, heure ou un rayon de soleil taquin est venue titiller mes yeux et là, j’ai compris que les fragrances pigmentées de la soit disant tigresse émanaient de ma couche…. Ouvrir le cadenas à combinaison et me libérer de la chaîne maintenant mes menottes fut aisé, retirer une des pinces à linge de mes tétons fut HARD. Un self service musclé à travers le pénilex m’a permis de retirer la seconde en souffrant un peu moins mais en absorbant un peu d’urine au passage. Ce fut une véritable implosion pour ne pas dire une explosion balayant tout sur son passage.

     Le bâillon retiré, mes mâchoires me firent payer une addition musclé et musculaire avec quelques gouttes en prime. Pour détacher mes chevilles m’asseoir a été une obligation. Berk ! Aller comme ça avec une grosse couche à la cuisine prendre les clés des menottes m’a obligé à marcher en canard tout comme pour aller à la salle da bain où une longue douche salvatrice m’a remis sur pied. Après un passage aux toilettes pour faire mes besoins de manière conventionnelle j’ai enfin pu m’offrir un café en repensant à toutes ces folies.

     Fin de l’épopée avec le kit de fessestivites. 

     Louis

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique