• Le sextoy humain encagé d'une Maitresse gynarchiste

    « Je serai à vos pieds et votre sextoy si vous le désirez » ! Dire cela à une gynarchiste convaincue n'est pas sans risque.

    Maîtresse K ne mélange pas ses amants et la domination. Un soumis c'est fait pour servir pas pour baiser. A ses yeux, confondre les deux c'est prendre le risque de gâcher un serviteur dévoué. Louis est donc sous cage de chasteté en 24/24 depuis qu'il est au service de sa Maîtresse, la frustration le rend fou, mais également fou d'Amour pour sa Maîtresse. Pour la satisfaire il est aujourd'hui prêt à tout et accepte toutes ses lubies, même les plus folles, les plus cruelles.

    Si certaines de ses tâches sont faciles à assumer, il y en a toutefois pour lesquelles il cède par principe mais non sans mal. Nous avons vu dans les récits précédents, qu'elle n'hésite pas à s'en servir de toilette ou de papier toilette et à lui faire lécher le sperme de ses amants.....

    Maîtresse K n'est pas de nature pudique, mais alors pas du tout, mais elle se complait à ne pas dévoiler son corps de rêve aux yeux de son soumis, décuplant encore sa frustration. De fait, lorsqu'il lui lèche le sexe, boit son champagne doré, Louis est systématiquement aveuglé par un bandeau ou une cagoule.

    Habitué aux frasques de sa Maîtresse, soumis Louis ne s'étonne pas lorsqu'elle lui fait enfiler une tenue zentai en spandex l'aveuglant totalement. Son sourire de louve jamais rassasiée l'inquiète un peu, car elle peut être fascinante et venimeuse à la fois... Une fois aveuglé, il se laisse guider jusqu'à l'armoire de la chambre où elle le fait s'étendre avant de clore les portes.

    sextoy humain encagé Maitresse gynarchiste

    Ce qu'il y a de merveilleux dans l'attente, c'est les pensées qui s'agitent en vous. Seul, abandonné avec sa frustration et ses interrogations, Louis se complait à imaginer perspectives érotiques mais bien loin de ce qu'il l'attend.

    UNE HEURE PLUS TARD

    Etendue sur son lit, après avoir lu ses messages, Maîtresse K laisse courir ses doigts finement manucurés sur son corps de rêve. Au plus elle pense à ce qu'elle va faire subir à son soumis, au plus sa vallée des plaisirs s'anime et se recouvre d'une fine rosée délicatement parfumée. Ni tenant plus, elle se lève d'un bond pour sortir Louis du placard en lui indiquant qu'il va lui servir de sextoy humain. Louis comprend le sens de ces mots lorsqu'elle entreprend de fixer un gode-ceinture à sa taille.

    - Puisque ta nouille ne sert pas et que j'ai des envies, je te mets un gode-ceinture pour que tu me serves de machine à baiser !

    La formulation de ce désir provoqua chez Louis une onde nouvelle de plaisir au moins imaginaire. Même par gode-ceinture interposé, il va prendre possession de ce lieu interdit dont il rêve en secret si souvent. Maîtresse K le laisse debout au bord du lit, s'étend sur le dos dans une position dès plus impudique face à son jouet humain qui ne peut la voir. L'introduction du phallus se fait sans aucune difficulté, le temple d'amour étant particulièrement désireux d'être visité. Etre aussi proche physiquement de l'intimité et des jambes de sa Maîtresse génère en Louis des sensations divines si intenses, qu'il en tremble comme une feuille.

    sextoy humain encagé Maitresse gynarchiste

    - Allez travaille jouet, donne du plaisir à ta Maîtresse.

    Avec d'infimes précautions pour ne pas la brusquer, il entreprend une série de vas-et-vient délicats dans une mélodie de muqueuses généreusement humectées. Dans sa tête c'est Hiroshima et Beyrouth dans sa cage de chasteté, son Popaul kamikaze étant prêt à imploser.

    - Plus fort le jouet, plus fort et plus vite. Ordonne Maîtresse K

    Ce n'est pas qu'il ne désire pas satisfaire la gourmandise de Madame, mais chaque fois qu'il s'enfonce en elle, la base du gode-ceinture lui écrase la cage qui, par vengeance, vient écraser ses testicules. (Si chaque fois que vous donnez un coup de B... vous avez l'impression de prendre un coup de pied dans les C..... cela calmerait vos ardeurs)

    Furieuse après son sextoy récalcitrant à la manœuvre, Maîtresse K incendie son soumis en lui, promettant de très sévères représailles. Louis écarte les jambes pour essayer de faire « un peu de place à son service trois pièces » puis parvient avec peine à accélérer et allez plus fortement en avant pour satisfaire ses obligations. Mais il est trop tard, ne se séparant jamais de son outil pédagogique, Maîtresse K accompagne le martèlement sauvage de coups de martinet, pour l'obliger à accélérer encore tout en se comportant come une trapéziste émérite sur le gode-ceinture pour qu'il ne s'échappe point.

    sextoy humain encagé Maitresse gynarchiste

    Louis ayant enfin trouvé le rythme désiré et la solution pour ne point se castrer, la totalité de son épiderme s'enflamme simultanément aux mouvements et à la chaleur des jambes féminines érotisant ainsi la moindre parcelle de son corps.

    - Tu baises bien pour un mec encagé, continue, continue. Crie Maîtresse K au bord du vertige en titillant sa perle clitoridienne d'un second jouet vibrant.

    Bien que son sexe soit inutile dans sa prison de métal, Louis est au bord de l'implosion et la jouissance. Résister, résister pour ne pas faiblir, devient son objectif sans pour autant ralentir les mouvements malgré les larmes de transpiration inondant son visage sous le spandex.

    Maîtresse K est foudroyée par l'extase, les spasmes de son corps s'enchaînent. Elle geint, les yeux clos, sa tête roule en tous sens. Le calice de la volupté l'emporte mais elle n'arrête pas pour autant les vibrations de ses jouets pour prolonger le plus longtemps possible ces divines sensations.

    Le sextoy humain est prestement repoussé pour être rangé dans l'armoire après quelques secondes salutaires, leur permettant de reprendre leur souffle. Le jouet humain heureux d'avoir comblé sa Maîtresse se laisse à nouveau enfermer en se demandant s'il n'a pas rêvé.

    TSM

    Les photos de Maîtresse K et de son jouet sont ICI

    http://www.fessestivites.com/fre/Article/21_Gynarchie-et-caudaulisme/albums/3355_Le-sextoy-humain-encage-d-une-Maitresse-gynarchiste-PHOTOS.html

    La vidéo de Maîtresse K et de son jouet est ICI

    http://www.fessestivites.com/fre/videos_gratuites/7_BDSM-homme-soumis-Gynarchie-SM/1498_Le-sextoy-humain-encage-de-Maitresse-GYNARCHIE.html

    Les récits photos et vidéos des aventures précédentes et de la formation de Louis aux pieds de femmes sont ICI

    http://www.fessestivites.com/fre/Article/15_Domination-feminine-Gynarchie-SM-chastete-camisole.html

    Pin It

    votre commentaire
  • Torture mentale strapon et chasteté

    Maitresse K est diabolique avec son soumis. Sous cage de chasteté depuis des mois, hormis quelques pauses qu'elle lui accorde de temps en temps, Louis devient fou. Les rares fois où elle le libère pour dirons-nous, des raisons de santé, il a pour obligation de se « purger » sous ses yeux et de lécher son sperme, le sperme que beaucoup d'hommes se plaisent à faire « déguster » à leur femme.

    A son retour du bureau, Louis trouve un décor et un message dès plus surprenants :

    Met-toi nu

    Met le gode-ceinture

    Met ta cagoule

    Attache-toi sur la chaise

    J'ai des envies ce soir

    Maitresse K

    Du fond de son calçons et dans sa cage de chasteté, Louis sent bien qu'il est troublé, mais il a du mal à comprendre les objectifs de sa Maîtresse, qui chaque jour devient de plus en plus diabolique. Le jour où il lui a parlé du site fessestivites, il aurait mieux fait de se casser une jambe car elle y prend des idées particulièrement saugrenues.

    En bon soumis, Louis exécute immédiatement non sans prendre la précaution de soulager sa vessie révoltée, car avec sa Maîtresse..... Une fois la dite vessie apaisée, il met donc le gode-ceinture à sa taille en se trouvant complètement débile de s'équiper ainsi au dessus de sa cage de chasteté. Il prend ensuite place sur la chaise puis s'entrave les pieds et met sa cagoule. Ses mains cherchent à l'aveugle les menottes disposées par sa Maîtresse au dos de la chaise. Les doigts tremblants, il parvient à menotter un de ses poignets mais au moment de menotter le second, le doute l'habite. (Sans jeu de mot il est encagé)

    Strapon et chasteté

    Louis aime bien se perdre dans des excitations sulfureuses, surtout depuis qu'il est sous cage de chasteté. Cela fait maintenant partie de lui de s'érotiser, d'exciter ses neurones, il adore ce petit plus qui tourne autour de la honte, de la frustration mais de là à s'attacher tout seul avec un gode-ceinture autour de la taille, il y a un monde.

    Annick Foucault en évoquant le masochisme a dit "La mort, chez nous, est comédie, comme la peur est factice, fabriquée pour jouir" et là en l'espèce, Louis doute fort qu'il pourra jouir au sens propre. La mort dans l'âme, il ferme donc la deuxième menotte sur son poignet encore libre, s'offrant ainsi corps et âme à sa Maîtresse qui sans nul doute va le martyriser. Les minutes s'égrainent lentement, une à une pour former une heure. Le carillon de la maison lui permet de suivre le temps, le temps à attendre sans savoir à quelle sauce il sera mangé.

    Trois heures plus tard, le bruit de la porte d'entrée le fait bondir dans ses liens et le tire des rêveries érotiques dans lesquelles il se complaisait à naviguer. Pas un mot n'est prononcé mais il sait qu'elle est là, il l'entend, il sent le parfum pimenté qu'il lui a offert il y a peu. Lorsqu'elle pose les mains sur lui, Louis bondit dans les liens par lui-même posés, tous les pores de sa peau sont comme des capteurs sensoriels. Troublé, ému, excité comme une puce, submergé par une envie de l'étreindre, il ne peut qu'attendre qu'elle veuille bien jouer avec lui. Maîtresse K ne tarde point, elle prend déjà place sur ses genoux et lui caresse les seins.

    gode cienture chasteté

    Sa poitrine fait l'objet d'un malaxage sans retenue et de petits pincement pendant que son sexe encagé est agacé par l'entrejambe de Maîtresse K se frottant à lui en recherche de plaisir, ajoutant par là même un peu d'acide à la confusion de ses pensés de soumis. Louis est aux abois dans sa tête et dans sa cage de chasteté.

    Et là, sans aucune gêne et avec un plaisir non dissimulé, Maîtresse K s'empale sur le gode-ceinture. Pendant de longues minutes, elle s'extasie de plaisirs enivrants et bruyants, dont la mélopée diabolique crucifie Louis sur la croix de la frustration. Sous les assauts incessants de sa violeuse, il finit, malgré la souffrance intérieure, celle de ses « couilles » martyrisés et l'humiliation, par éprouver des sensations voluptueuses étranges, si vives, si bouleversantes, qu'il feule doucement. L'onde de plaisir monte dans son ventre en se disputant avec la raison car il sait qu'il n'arrivera point à l'heureuse conclusion.

    torture mentale chasteé

    Vade retro, Satana a soudain envie de hurler Louis lorsque Maîtresse K se lève pour jouer et embrasser ses testicules un instant, déclenchant en lui, des décharges électrico-érotiques de cent mille volts. Soudain, elle s'empale à nouveau, ravie et comblée de sentir son soumis à l'agonie. Dans une chevauchée fantastique, proche de Richard Wagner et John Wayne déchainé dans le fameux film culte de John Ford, Maîtresse K s'emballe jusqu'au galop final pour déguster des ondes voluptueuses traversant son corps. Sa féminité chahutée en redemande, elle repart au trop cette fois, déjà épuisée par la première déferlante.

    Accrochée au cou de Louis, elle retrouve ses esprits au bout de quelques minutes, quelques minutes d'un souffle roque qui finissent d'anéantir les espoirs de Louis. Il ne jouira pas ce soir, sa maitresse est rassasiée. Abandonné avec ses espoirs déchus, il reste entravé sur sa chaise, le temps qu'elle prenne un bain salutaire.

    - J'ai faim ! Indique Maîtresse K lorsqu'elle vient le libérer.

    TSM

    La vidéo du calvaire de Louis est ICI

    http://www.fessestivites.com/fre/videos_gratuites/23_BDSM-Chastete-cage-ceinture-cuckold/1393_Torture-mentale-et-chastete.html

    Les photos du calvaire de Louis sont ICI

    http://www.fessestivites.com/fre/Article/17_chastete/albums/3326_Torture-mentale-et-chastete.html

    Pin It

    votre commentaire
  • Chaise percée et formation champagne golden shower de soumis Louis

    Entravé sous la chaise percée avec le sexe encagé, Louis médite avec quelques appréhensions à ce qu'il l'attend puis à sa nouvelle vie avec Maîtresse K.

    uro golden shower

    Lorsqu'il l'a contacté il y a maintenant 6 mois, Louis, comme beaucoup de soumis en recherche de Maîtresse lui fit beaucoup de promesses, certaines sont aujourd'hui difficiles à tenir.

    • Je serai votre petite main dévouée bonne à tout faire
    • Je serai votre jardinier
    • Je serai votre chauffeurJe serai votre serviteur en toutTout de vous sera pour moi un parfum de vie
    • Je ferai l'impossible pour vous satisfaire et si ce n'était pas le cas, j'accepte par avance vos punitions.
    • Je serai votre jouet, le jouet que l'on peut mettre au placard et utiliser à sa convenance.
    • Pour vous prouver que je ne cherche pas du sexe mais bien une vie de soumission à vos côtés, j'accepte d'être sous cage de chasteté dont vous seule aurez la clé.
    • De grâce je vous en supplie, testez-moi, imposez-moi des épreuves. Si par aventure je ne vous satisfaisais pas, sachez que je saurai me retirer sans autre réaction que vous remercier en m'éclipsant discrètement.

    Soumis Louis en recherche d'un collier, sans obligation professionnelles et libre de toute attachement familial

    Maîtresse K avait détecté en Louis sa bonne volonté et son sérieux, ce qui la gênait un peu c'est la manque d'expérience de ce soumis qui n'avait pas hésité à lui donner son numéro de téléphone en lui indiquant « à toute heure du jour et de la nuit ». Sa seule crainte était que dépassé par les évènements, il lui claque dans les doigts à la deuxième rencontre. Pour être testé, il le fut Maîtresse K n'étant pas tendre avec les soumis...... Louis accepta tout sans broncher y compris une armoire en guise de couchage. Elle testa également sa jalousie en l'enfermant dans le garage toute une nuit, sous prétexte de recevoir son amant. Jamais au grand jamais il n'opposa une quelconque réfutation, hormis lui indiquer avec le plus grand respect que certaines choses lui étaient difficiles.

    Sous cage de chasteté depuis le premier jour, Louis devenait fou et Maîtresse K, le sachant, jouait avec ça comme levier. Lorsqu'elle voulut s'en servir de toilettes, la première fois ce fut une véritable catastrophe malgré la bonne volonté du soumis. Petit à petit elle l'emmena à accepter l'idée puis lui promis une récompense pour la première fois :

    - Tu auras le droit de me lécher et peut-être de me donner du plaisir avec ta langue le jour où tu parviendras à boire mon champagne.

    - Ce serait un grand honneur Madame. Boire votre champagne est quelque chose de dur pour moi, mais je vous jure que je fais l'impossible pour m'auto convaincre de ne pas perdre une goutte de votre précieux nectar. Répondit Louis avec une réelle conviction.

    Très « pédagogue », Maîtresse K l'entrava sur une table basse sous une chaise percée puis s'amusa à l'exciter à le rendre fou. Le manque et la frustration le rendirent dingue. Outre une gigantesque érection compressée dans le tube de la cage de chasteté, Louis avait les mains moites, une forte sensation de chaleur, son cœur battait la chamade. Elle lui posa un entonnoir dans la bouche et le laissa méditer un instant afin qu'il se prépare mentalement à recevoir son champagne doré.

    En imposant l'amour courtois* à son soumis encagé, Maîtresse K murissait l'idée d'en faire son véritable sextoy. Par expérience, elle sait que ce choix d'amour courtois permet d'avoir un être disposé à tout mais sans la fougue de l'homme dont le désir de pénétration impérieux crée des « disfonctionnements » surtout chez les soumis.

    (*** La tradition de l'amour courtois Au Moyen Âge, on lui attribuait certaines particularités courantes : l'homme doit être au service de sa dame, à l'affût de ses désirs et lui rester inébranlable de fidélité. C'est un amour hors mariage, prude sinon chaste et totalement désintéressé, mais non platonique et ancré dans les sens et le corps autant que l'esprit et l'âme. L'amoureux, dévoué à sa dame était, normalement, d'un rang social inférieur, c'est un noble de première génération en passe de conquérir ses titres de chevalerie).

    Pour Louis, approcher de la langue le sexe de sa Maîtresse pour lui donner du plaisir est un rêve, pour y parvenir il est mentalement prêt à se surpasser, à boire des litres de champagne si cela lui plait. « Je ne dois pas la décevoir », « Je ne dois pas la décevoir », « Je dois y arriver », « Je dois parvenir à transformer mon dégoût en bonheur », se répète-t-il sans cesse pour s'auto convaincre.

    uro golden shower chaise BDSM

    Lorsque Maîtresse K se plaça sur la chaise et souleva sa robe, dévoilant à son regard le sexe glabre qu'il voyait pour la première fois, Louis était comme fou, prêt à tout pour la satisfaire afin que sa langue puisse un jour accéder à cette vallée des plaisirs. Aux premières loges sous la chaise percée, il fut éblouit par son merveilleux minou s'ouvrant comme une fleur. Quand les premières gouttes commencèrent à perler, ses papilles gustatives ne se rebellèrent point, il les absorba donc avec un immense plaisir et une indicible joie. Un flot plus important heurtant l'entonnoir, lui permit de prendre un grand bol d'air avant de s'invertir totalement les yeux fermés pour se concentrer et ne point gâcher ce précieux breuvage. Même si cela fut un peu difficile à la fin, il y parvint avec une grande fierté.

    Maîtresse K retira l'entonnoir et respecta sa promesse. Soumis Louis put enfin se noyer avec grand bonheur dans les nymphes de sa Maîtresse en s'enivrant des fragrances féminines. Le nez logé dans le cratère camouflé habituellement par les courbes fessières, il lapa avec grande conviction les lèvres délicates de son intimité puis la perle clitoridienne exacerbée qu'elle lui offrir en soupirant. Ce soupir pour Louis fut sa plus belle récompense.

    Maîtresse K ayant pour passion les vidéos, il vous est donc possible aujourd'hui de découvrir en image les aventures de soumis Louis.

    La vidéo est ICI

    http://www.fessestivites.com/fre/videos_gratuites/13_Piss-uro-pippi-culotte-Golden-Shower/1417_Champagne-dore-pour-un-soumis-chaste.html

    Les photos (issue de la vidéo) de cette aventure sont ICI

    http://www.fessestivites.com/fre/Article/28_Jeux-humides-uro-douche-de-sperme/albums/3323_Chaise-percee-et-formation-champagne-du-soumis-Louis.html

    TSM

    uro golden shower chaise BDSM

    Pin It

    votre commentaire
  • L'ABDL encagé et cocufié déguste sa femme

    J'en ai marre, il faut que je te parle car on va droit dans le mur. Cela fait un an que pour te faire plaisir je fais la Maîtresse et la nurse mais cela va faire bientôt un an que tu ne me baises plus ou presque. Un bébé cela a une maman et aussi un papa, si tu n'as plus envie de moi je vais finir par prendre un amant ! A dit Laurie à son mari un jour où elle était très en colère.

    ABDL chasteté cuckoldMalgré une sévère discussion, Paul n'a pas changé grand-chose dans son attitude. En gros égoïste il se fait attacher, materner, se branle en cachette dans sa couche et passe son temps à surfer sur Fessestivites où il discute avec des ABDL ou regarde des vidéos.

    C'est une erreur d'enregistrement de fichier qui a mis le feu aux poudres. Laurie en enregistrant un nouveau fichier Excel pour les comptes de la maison l'a perdu sur l'ordinateur. Pour le retrouver elle utilisa la fonction « fichier récent » où elle découvrit le pot aux roses : son mari écrit des histoires de bébé, de cocufiage, envoie des photos de lui et d'elle sur un blog. Il raconte à qui veut l'entendre sur le net qu'elle le force à porter une cage de chasteté et prend des amants au lieu de s'occuper de lui. « L'enfoiré » pensa Laurie folle de rage.

    Ce matin là, Paul fut réveillé en grandes pompes, pour ne pas dire à coups de pompe. Tiré du lit par une nurse furieuses, sa couche fut arrachée et ses fesses tannés par une longue et cuisante fessée.

    - Ah je suis une Maitresse diabolique ? Alors oui je vais le devenir enfoiré. Tien, tien. Criait Laurie en tapant de plus belles sur les fesses du gros bébé ne comprenant pas ce qu'il lui arrivait.

    Ce jour là, la fessée ne fut pas un jeu de couple, mais une réelle correction alternée de cris et de reproches. Laurie s'étonna de voir son mari bander et du plaisir qu'elle prenait à le fesser réellement. Elle se surprit elle-même à attraper son mari par les cheveux pour se faire lécher la chatte, en lui criant de lécher là où ses amants la baisaient. Ce vocabulaire n'est pas celui de Laurie, tout comme cette façon de faire, jamais elle n'aurait imaginé un jour battre son mari et qu'il se laisserait faire, jamais elle n'aurait imaginé non plus que cela génèrerait en elle de troubles sensations.

    Cette semaine là, l'ambiance fut tendue à la maison et Paul souvent attaché et en couche dans le lit dès 20h30. Cela permit donc à la nurse furieuse d'éplucher le blog de son mari puis de s'enrichir d'astuces de domination sur Fessestivites. Elle eut un contact téléphonique avec le webmaster dans le cadre de la certification de leur compte, il lui indiqua le code d'accès du forum réservé aux Maîtresses et nurses, forum où de nombreux hommes aimeraient fouiner comme l'on peut s'en douter.

    Sans être de pures gynarchistes, les Maîtresses avec qui elle échangea lui apprirent beaucoup de choses. Après deux échanges téléphoniques, Laurie était convaincue qu'il fallait qu'elle encage son mari et qu'elle devait vivre pour elle. « Tu verras, il sera doux comme un agneau, plus tu le domineras plus il sera attentif avec toi et il y a de grandes chances qu'il apprécie que tu ais des amants. Ne te gêne pas, ton ennemie est ta timidité et tes freins psychologiques sont inutiles ».

    Elle osa donc un soir, monter sur le lit pour poser ses fesses sur le nez de son mari en lui ordonnant de la lécher, ce que fit avec conviction de grand bébé entravé. Quelle conne ai-je été pensa Laurie, en caressant d'un doigt agile sa perle clitoridienne pendant que Paul s'évertuait à l'accompagner vers la jouissance. Pourquoi n'ai-je pas fait ça plus tôt ?

    Les bonnes « mauvaises » relations de Laurie la félicitèrent et la poussèrent à aller plus loin puis d'acheter une cage de chasteté. « Tu ne risques rien, si dans votre couple cela dérape, tu n'auras qu'à la retirer, mais je doute qu'il te le demande, hormis pour se soulager bien sûr ». La dite cage de chasteté achetée sur le net, trouva sa place sur le sexe de Paul un vendredi soir pour qu'elle puisse comme lui avaient indiqué ses bonnes « mauvaises » relations virtuelles, éventuellement changer l'anneau pendant le week-end. Le gros bébé fut autant surpris par l'achat de la cage de chasteté que par l'évolution de sa femme. Le fait qu'il accepte la cage, ses nouveaux caprices et la soudaine gentillesse de son mari finit de convaincre Laurie sur les bienfaits de la domination féminine réelle dans le couple.

    Si les caresses et attentions linguales de son mari la comblaient, cela ne remplaçait pas une bonne bite vigoureuse qui sache se tenir. Traduction, qui ne jouisse pas en 30 secondes comme Paul qui, après 3 jours de cage de chasteté, ne put contenir son éjaculation. Furieuse de chez furieuse elle se fit brouter la chatte malgré les réfutations de Paul pas très attiré par son propre sperme. L'idée de prendre un amant germa.....

    SIX MOIS PLUS TARD

    Le gros bébé et encagé bricoleur, a fabriqué une sorte de chaise basse fermée pour qu'elle puisse « l'obliger » à la lécher. D'une forme cubique, elle ressemble à des toilettes et c'est sous ces toilettes qu'il est attaché et attend sa Maîtresse. Entre sa cage de chasteté, sa couche et ses entraves, les plaisirs intime de Paul ne peuvent qu'être cérébraux. Se sentir à la merci de son épouse le comble, et, sans réellement se l'avouer, savoir qu'elle baise avec son amant aussi.

    Laurie est devenue une véritable garce avec Paul, mais il nage dans le bonheur de sa soumission. Plus elle le martyrise, plus il est heureux. Vêtue d'un sublime déshabillé, elle entre soudain dans cette pièce qu'ils emménagent petit à petit et qui pourrait bien à ce rythme devenir sa « nurserie-cellule ».

    - J'ai envie de pisser et comme je t'aime, je viens partager ma soirée avec toi.

    Le sang de Paul ne fait qu'un tour, aurait-elle complètement disjonctée ? Elle apparaît soudain dans son champ de vision limité pour cause de « cube des plaisirs » avec un entonnoir raccordé à un tuyau.

    ABDL diaper chasteté cocu uro

    - Le champagne qu'il a emmené est excellent ! Lui dit Laurie en plongeant le tuyau dans sa couche.

    Debout au dessus le lui, elle se met à uriner dans l'entonnoir. Paul sent l'urine chaude se répandre dans sa couche. Bouché bée, il ne sait que dire, que penser, mais ce liquide chaud dans sa couche génère aussitôt une forte érection et une très sérieuse crise du logement dans la cage de chasteté. Sa deuxième surprise est de taille ! ! ! A peine a-t-elle terminé qu'elle prend place sur le « cube des plaisirs » en lui ordonnant de lécher pour qu'elle soit propre !

    Sans même réfléchir, il lape. Il lape et se surprend à aimer ce qu'elle lui impose. Le nez en son pertuis contre la petite fleur brune vibrante et palpitante, Paul se noie de plaisir dans les lèvres sensuelles de sa Maîtresse. Dans les profondeurs intimes de Laurie des impressions contradictoires s'installent sous la forme d'une volupté infâme qu'elle ne peut s'interdire d'éprouver. Oserais-je un jour le faire boire ? Se demande-t-elle.

    Planté là, sans plus d'explication, Paul médite mais ses neurones embrumés par les fantasmes font des envolées lyriques inavouables. Lentement il s'endort comme un beau bébé bien entravé après s'être offert un petit pipi salutaire dans sa couche.

    Nappée de sperme et gluante de sécrétions intimes, la vallée des plaisirs et les deux masses de chair bien rondes du joufflu de Laurie l'arrachent soudain des bras de Morphée. Il se met à lécher sans réfléchir les lèvres chaudes et humides encore gonflées par le désir. Des contractions font rougir Laurie jusqu'aux oreilles, elle a osé lui imposer de la lécher après avoir baisé avec son amant et en éprouve du plaisir. Un plaisir malsain si doux, si fort qu'elle ne peut retenir ses doigts pour en avoir plus encore.

    TSM

    La vidéo de cette aventure est ICI :

    http://www.fessestivites.com/fre/videos_gratuites/2_ABDL-diaper-girl-couple/1246_Cuckold-chastete-ABDL-et-URO.html

    chasteté chastity ABDL cuckold

    Pin It

    votre commentaire
  • Chasteté chaise percée champagne 

    Entravé sous une chaise percée, il attend sa Maîtresse en se tortillant comme un vers de terre à même le sol sur un plaid. La cage de chasteté trop étroite pour son sexe gorgé de désir lui arrache presque les testicules tant son pénis cherche à pointer. Près de lui, le saladier contenant le gros glaçon de sécurité avec les clés de ses menottes fond lentement. Cette idée de glaçon de sécurité avec les clés vient de lui, enfin, de ses lectures sur le self bondage qu'il pratiquait avant de rencontrer SA REINE.

    chastity champagne chaise percée mistressMaitresse Sarah cinéphile depuis des années, est incollable sur les acteurs, les metteurs en scène et origines des films. Elle sort souvent avec ses amies pour aller au cinéma en le laissant sous sa chaise percée.

    Aura-t-elle envie de rentrer de suite ? Iront-elles boire un verre ou plus se demande Damien qui commence à avoir froid.

    Le scénario est simple, Maitresse Sarah sort sans changer ses habitudes, son soumis entravé et encagé ne peut qu'attendre qu'elle rentre pour savoir si elle aura envie de faire pipi et de lui offrir son champagne doré. C'est souvent le cas, hormis les fois où, n'y tenant plus, elle va se soulager dans les toilettes d'une brasserie et là, c'est à la fois un soulagement et une punition pour lui. Soulagement parce que son champagne doré est parfois très salé et très fort, punition parce qu'il est souvent doux, délicieux, un véritable nectar pour soumis.

    Sarah est devenue la Maîtresse de Damien depuis presque un an. Ils se sont connus au tout début de la création du réseau fessestivites lors d'un pique-nique de rencontre. Depuis, l'amour fou et SM entre eux s'est installé. Haut fonctionnaire, il ne peut sortir en club, la peur d'être reconnu le mine tant elle pourrait être fatale dans sa carrière. Il a eu la chance de sa vie lors de ce fameux pique-nique de rencontre, une des rares sorties qu'il s'est autorisée en ce monde BDSM. Il n'a pas lâché la belle Reine qui a accepté de s'occuper de lui, il a su la choyer sans pour autant l'ennuyer ni l'agresser, elle s'est laissée séduire par son charme, sa culture, son humour et surtout sa courtoisie.

    Un bruit de clé dans la serrure le tire de ses songes érotiques, la lumière du salon lui fait cligner les yeux. Ma reine aura-telle envie se demande-t-il ?

    - Bonsoir mon petit soumis, tu es en forme dans ta cage de chasteté à ce que je vois. Vais-je t'offrir mon champagne ?

    - C'est vous qui décidez ma Reine. Lui répond Damien tout penaud.

    Lorsqu'il la voit s'approcher avec son sourire ravageur et ses beaux yeux bleus d'azur pétillants de vice, il comprend aussitôt que ce soir, ce sera fête. Etendu sur le sol, la vision qu'elle lui offre debout près de lui dans la dernière robe Chanel qu'il lui a offerte est affriolante. Les longues jambes admirablement dessinées par Mère Nature conduisent ses yeux avides sous la robe où un string coquin lui fait de l'œil.

    Lentement et avec toute la perversité qui la caractérise lorsqu'elle a envie de s'amuser, Sarah remonte sa robe puis, dans de sublimes et coquins déhanchements, baisse son string qu'elle jette négligemment sur sa cage de chasteté. Le frôlement du tissu le fait frémir, un frison de plaisir parcours son échine. Lorsqu'elle enjambe la chaise percée, il gémit de bonheur et en oublie aussitôt ses articulations ankylosées.

    En s'abaissant sur lui, elle expose à ses yeux son jardin secret puis la fleur émotive au centre des pétales épanouis il le sait, cette situation excite sa Maîtresse. A peine s'est t'elle assise sur son visage qu'une odeur envoûtante, savamment épicée, un parfum de Déesse, indescriptiblement enchanteur encensent ses neurones.

    Le nez dans le cratère camouflé par les délicieuses courbes fessières, sa bouche enveloppe aussitôt les lèvres délicates de l'intimité de sa Reine. D'infimes contractions et le plissement de la porte secrète lui indiquent que l'envie est pressante. Son merveilleux minou de princesse s'ouvre comme une fleur sur sa bouche avide pour libérer son nectar, un véritable champagne doré grand cru de par sa finesse.

    Damien s'enivre des fragrances en savourant avec une indicible joie les saveurs féminines de sa Reine lorsqu'un flot goutteux et tumultueux se met à investir son gosier. Pour le convaincre davantage, si besoin était, de prendre son breuvage, elle use d'un moyen dès plus coercitif avec son soumis en lui saisissant les tétons de ses pinces tactiles. Le sentir s'agiter pour les fuir tout en consommant son champagne l'émeut, Sarah a découvert les joies et plaisirs de l'uro avec Damien, les frissons générés par cette situation la transportent aux portes du paradis des plaisirs.

    Une fois soulagée, comme à son habitude, elle se lève et s'en va, laissant son soumis savourer ses effluves et une très sérieuses crise du logement dans sa cage de chasteté. Pour se libérer et la rejoindre dans la couche conjugale, il se devra d'attendre que le glaçon contenant les clés de ses menottes fonde.

    Comme à son habitude, Damien se libèrera, récupèrera le caméscope et partagera les photos et la vidéo qui le rend fou avec les membres de fessestivites, le seul réseau où il se sent bien. Les photos sont issues de la vidéo, on ne voit pas leur visage.

    TSM journaliste de Fessestivites.com

    Les photos de cette histoire sont ici

    http://www.fessestivites.com/fre/Article/17_chastete/albums/3246_Chastete-chaise-percee-champagne.html

    La vidéo de cette histoire est ici

    http://www.fessestivites.com/fre/videos_gratuites/13_Piss-uro-pippi-culotte-Golden-Shower/1218_Chastete-chaise-percee-champagne.html

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique